Josée Dayan adapte Fred Vargas pour la 5e fois | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 09.10.2017 à 16h39 (mis à jour le 09.10.2017 à 17h00) Télévision

Josée Dayan adapte Fred Vargas pour la 5e fois

Josée Dayan - Photo COPIE D'ÉCRAN/RADIO FRANCE

La réalisatrice et scénariste française a annoncé au micro de France Inter, lundi 9 octobre, qu’elle allait réaliser l’adaptation TV de Quand sort la recluse, le dernier roman de Fred Vargas, sept ans après le dernier épisode de la collection de France 2.

"On vient de prendre les droits de Quand sort la recluse, le dernier Vargas qui est absolument extraordinaire", a annoncé Josée Dayan lundi 9 octobre au micro de Sonia Devillers, dans l’émission "L’instant M" diffusée sur France Inter.
 
La réalisatrice et scénariste signe ainsi sa cinquième adaptation d’un roman de Fred Vargas pour la télévision, après Sous les vents de Neptune (2008), L’homme aux cercles bleus et L’homme à l’envers (2009) et Un lieu incertain (2010). Les téléfilms de 90 mn ont été diffusés sur France 2.
 
Dans Quand sort la recluse de Fred Vargas, publié chez Flammarion le 10 mai 2017, réédité en gros caractères chez Feryane en juin dernier, et à paraître en version audio chez Audiolib le 2 novembre prochain, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg mène sa 9e enquête après le décès de trois hommes, morts des morsures de la recluse brune, une araignée venimeuse.

Josée Dayan a confirmé que Jean-Hugues Anglade, Hélène Fillières et Corine Masiero reprendront leurs rôles.

Le polar est 14e des meilleures ventes de romans dans le classement GFK/Livres Hebdo. Près de 400000 exemplaires ont été vendus depuis sa parution.
 
Aucune date de diffusion n’a, pour l’heure, été dévoilée. C’est "à venir prochainement", s’est contenté de répondre Josée Dayan à Sonia Devillers.
 
Avec près de 120 téléfilms et séries au compteur, Josée Dayan est connue pour avoir réhabilité les téléfilms en faisant tourner de nombreuses stars de cinéma françaises pour la télévision, comme Gérard Depardieu dans Le Comte de Monte-Cristo (1998) ou Les Misérables (2000), Catherine Deneuve dans Les liaisons dangereuses (2003).

 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre