Jouve reprend l'Imprimerie de la Manutention, en liquidation

L'Imprimerie de la Manutention ©DR

Jouve reprend l'Imprimerie de la Manutention, en liquidation

Le groupe Jouve reprend au tribunal de commerce de Laval la Manutention, imprimeur de José Corti, Vrin, Klincksieck, etc.

Par Hervé Hugueny,
avec hh,
Créé le 18.10.2010 à 00h00,
Mis à jour le 18.10.2010 à 00h00

Le tribunal de commerce de Laval a prononcé la reprise de l'Imprimerie de la Manutention, dans la même ville, par le groupe Jouve dans un jugement daté du 6 octobre dernier.

Imprimeur de José Corti, Vrin, Klincksieck, des Publications de la Sorbonne, du Collège de France, et plus généralement de maisons d'érudition, la Manutention avait été mise en redressement judiciaire en mars dernier, puis liquidée en août, en étant toutefois autorisée à poursuivre son activité dans l'attente d'un repreneur.

Elle a compté une trentaine de salariés, et réalisait en moyenne 1,4 à 1,6 million d'euros de chiffre d'affaires. Son dernier résultat bénéficiaire remontait à 2004.

Jouve reprend 9 des 17 salariés restant, selon un communiqué publié le 16 octobre et “va offrir une continuité de services aux clients de la Manutention”, en leur proposant de “nouvelles perspectives telles que l'impression numérique ou sa plateforme de réimpression à la demande”.

Le groupe signale avoir investi “plus de 4 millions d'euros depuis 2 ans pour moderniser sa chaîne de production offset et développer de nouvelles offres d'impression numériques (plateforme POD et réimpression à la demande)”.

Il réalise un “chiffre d'affaires de 143 millions d'euros avec 2 994 collaborateurs sur 27 sites de production, dont 16 en France”.
18.10 2010

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités