Jussieu : Bienvenue à la "murder party" ! | Livres Hebdo

Une quarantaine d’étudiants ont participé à la "murder party" organisée par l’université Pierre-et-Marie-Curie. - Photo UPMC-PIERRE KITMACHER

A l’occasion de la 3e édition de la Welcome Week, organisée en septembre par l’université Pierre-et-Marie-Curie sur le site de Jussieu à Paris afin d’accueillir les nouveaux arrivants, la bibliothèque universitaire a décidé cette année d’organiser une "murder party", sorte de Cluedo grandeur nature. Une quarantaine d’étudiants se sont prêtés au jeu : propulsés en 2020, ils doivent aider la police à résoudre le meurtre de la directrice de la bibliothèque à partir d’indices trouvés dans son bureau. Encadré par une équipe d’une quinzaine de personnes composée de bibliothécaires et de bénévoles de la Ligue universitaire d’improvisation, le jeu, dont le scénario a été entièrement concocté en interne, amène les participants à faire une recherche par mots-clés dans le catalogue de la bibliothèque, à trouver des livres dans les rayonnages, à consulter des articles dans les bases de données et à manipuler différentes ressources en ligne. "En une heure, les participants abordent toutes les notions essentielles qu’ils doivent maîtriser, telles que rechercher des informations, confronter des sources et en valider la fiabilité scientifique", souligne Myriam Gorsse, responsable du pôle formation des usagers de la bibliothèque et organisatrice de la murder party. Ce moyen ludique de transmettre ces notions, approfondies ensuite dans l’année au cours d’un TD de deux heures, semble efficace puisque 100 % des participants ayant répondu au questionnaire d’évaluation ont déclaré qu’ils reviendraient à la bibliothèque et 73 % qu’ils réutiliseraient le catalogue. Plus surprenant, 93 % considèrent que la murder party n’a pas changé leur vision de la bibliothèque. "Cela prouve que ce type d’initiative ne porte pas atteinte à l’image de l’institution, explique Myriam Gorsse. Il ne surprend pas non plus, ce qui montre que la bibliothèque est perçue comme légitime pour organiser des événements culturels ou ludo-pédagogiques." L’expérience a également été très fédératrice pour l’équipe, et elle a renforcé le travail de collaboration avec les autres services de l’université, notamment la communication et la direction de la vie étudiante. L’initiative devrait être reconduite l’année prochaine avec l’objectif de toucher un plus grand nombre d’étudiants.

Véronique Heurtematte

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre