La bibliothèque de l’Alcazar à Marseille fermée à cause de punaises de lit | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, avec AFP, le 04.10.2019 à 12h33 (mis à jour le 04.10.2019 à 13h00) Santé

La bibliothèque de l’Alcazar à Marseille fermée à cause de punaises de lit

Bibliothèque de L'Alcazar à Marseille.

L’établissement ne sera pas rouvert avant le 11 octobre.

La plus grande bibliothèque de Marseille, l’Alcazar, a été fermée jeudi en raison de la présence de punaises de lit "involontairement apportées par ses visiteurs", a annoncé la mairie. Après avoir constaté la présence de ces nuisibles au sein de la bibliothèque municipale, la ville a décidé de fermer "immédiatement l'établissement" jeudi à 17H00 "par mesure de prévention". 

"Ces insectes auraient contaminé certains livres, lieu propice à leur développement, à la suite des échanges avec le public, ajoute la ville. Les services municipaux spécialisés dans l'éradication de ces nuisibles sont déjà mobilisés pour intervenir au plus vite sur l'ensemble du site afin de réaliser un diagnostic complet et mettre en place les opérations de désinsectisation adéquates".

Traitement puis réouverture

La bibliothèque sera fermée au moins jusqu'au 11 octobre. Sa réouverture sera alors décidée en fonction des résultats des premières investigations et de l'avancée du traitement.  La mairie demande aux Marseillais ayant emprunté des livres de les rendre au plus vite afin qu'ils soient purgés. 

Ancienne salle de spectacle devenue depuis 2004 une bibliothèque municipale à vocation régionale, l'Alcazar compte près d’un million de documents disponibles à la consultation, dont 350000 en libre accès et des fonds précieux tels que des manuscrits médiévaux.

Les punaises de lit ne sont pas vectrices de maladies et ne présentent pas de danger sanitaire, même si leurs piqûres sont incommodantes. Onze écoles publiques de Marseille, infestées par des punaises de lit, avaient dû être traitées en décembre 2018. Un an plus tôt, deux unités de l'hôpital de la Timone avaient été évacuées afin d'être traitées. A Paris, certains lieux culturels comme des salles de cinéma MK2 subissent aussi la colonisation de cet insecte.

close

S’abonner à #La Lettre