La Chine continue de faire pression sur Cambridge University Press | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec The Bookseller, le 24.08.2017 à 15h45 (mis à jour le 24.08.2017 à 18h35) Censure

La Chine continue de faire pression sur Cambridge University Press

L'université de Cambridge. - Photo DR

Les autorités chinoises veulent censurer une centaine d'articles du Journal of Asian Studies édité par Cambridge University Press.

La maison d’édition universitaire britannique Cambridge University Press (CUP) a repoussé une nouvelle requête de censure de la part des autorités chinoises, selon le Bookseller. La Chine demandait à la CUP de retirer l’accès sur le territoire chinois à une centaine d’articles publiés sur le site The Journal of Asian Studies. Les éditeurs de l’Association des études asiatiques, qui collaborent à la publication, se disent, dans un communiqué, "extrêmement préoccupés" par cette demande qui "viole la liberté académique".
 
Cambridge University Press refuse catégoriquement d’accéder à la requête des autorités chinoises, précise le Bookseller. Le 18 août dernier, la CUP avait retiré, à la demande de la Chine, plus de 300 articles de son site académique China Quarterly avant de finalement redonner, en fin de journée, accès aux articles censurés.

Dans ce contexte particulier, la directrice générale des publications académiques de Cambridge University Press, Mandy Hill, ne s'est pas rendue à la Foire du livre de Pékin, qui se tient du 23 au 27 août, à laquelle elle était invitée. D’autres participants ont également décliné l’invitation, prétextant "d’autres engagements"

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre