La Colline aux livres change de mains | Livres Hebdo

Caroline Dieny et Baptiste Gros, les nouveaux propriétaires de La Colline aux livres, à Bergerac. - Photo LA COLLINE AUX LIVRES

Déjà sur le terrain, Caroline Dieny et Baptiste Gros deviendront officiellement propriétaires le 30 juin de La Colline aux livres à Bergerac (Dordogne). Ils succèdent à Coline Hugel, qui avait repris la librairie en 2007 et l’avait depuis développée, avec un chiffre d’affaires livres de 553 614 euros en 2017, la plaçant au 331e rang du dernier classement Livres Hebdo des librairies (1). "Nous avons eu le coup de foudre", résume Baptiste Gros (33 ans), libraire depuis dix ans (Voyageurs du monde à Lille puis à Paris, et Le Pavé du canal à Montigny), devenu directeur de la licence pro de l’Institut national de formation de la librairie (INFL). Avec sa compagne, Caroline Dieny (28 ans), elle-même libraire (La Librairie à Crécy-la-Chapelle, puis à Paris chez Gibert Joseph, 13e, à la Librairie du Canal, 10e, et à L’Atelier d’en face, 20e), ils cherchaient une librairie à reprendre ou à créer dans le Grand Ouest.

L’arrivée à Bergerac de la Fnac, prévue pour septembre prochain, à l’emplacement du Forum (ex-Chapitre) disparu en 2015, n’a pas altéré leur ardeur. "Nous allons montrer qu’il y a aussi du changement chez nous", annonce Baptiste Gros, qui évoque un nouveau logo en façade et des évolutions internes. "Nous allons développer la jeunesse et la BD, dont l’offre est réduite à Bergerac, et modifier l’organisation des rayons afin de favoriser les passerelles et la circulation dans tout le magasin." Désireux aussi de diversifier les animations, en proposant des ateliers, le jeune couple, qui reprend les deux salariées en place, réfléchit à une offre de jeux-jouets et de papeterie qualitative.

Aidé par l’Adelc, le CNL et la région Nouvelle-Aquitaine, il évoque une enveloppe d’investissement de près de 350 000 euros. Il souhaite aussi déposer un dossier pour la bourse de la fondation Jean-Luc Lagardère avec un projet d’extension: l’aménagement d’une réserve de 100 m2 en sous-sol, qui permettrait de porter la surface de vente de 130 m2 à 230 m2. "Cela redonnerait de l’espace à l’ensemble des rayons que nous voulons étoffer."

Présente jusqu’au 30 juin, Coline Hugel, qui souhaitait se renouveler après onze ans à la tête de l’établissement, a déjà programmé la suite de son parcours. La libraire de 39 ans s’installera en Bretagne à Pénestin (56) où elle reprendra, à partir de septembre, la librairie-café Le Bateau livre.

Clarisse Normand

(1) Voir LH 1175 du 25.5.2018, p. 23.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre