Disparition

La créatrice de la psychogénéalogie Anne Ancelin Schützenberger est morte

Anne Ancelin Schützenberger - Photo MARIE-CLAUDE BONNET THIERRY

La créatrice de la psychogénéalogie Anne Ancelin Schützenberger est morte

Cette pionnière du transgénérationnel, professeure émérite à l’université de Nice, célèbre pour son ouvrage Aïe, mes aïeux!, avait 98 ans.

J’achète l’article 1.50 €

Par Sophie Gindensperger,
Créé le 26.03.2018 à 13h05,
Mis à jour le 26.03.2018 à 14h00

Anne Ancelin Schützenberger, créatrice de la psychogénéalogie, est décédée à l'âge de 98 ans, ont indiqué les éditions Payot.

Pionnière du transgénérationnel, psychothérapeute, groupe-analyste, psychodramatiste de renommée internationale et professeure émérite à l’université de Nice, elle est l'auteure du célèbre, Aïe, mes aïeux! (Desclée De Brouwer, 1998), qui s'est vendu à plus de 350000 exemplaires, et qui explore le rôle de nos ancêtres lointains dans notre psyché.

Elle a publié de nombreux autres ouvrages, Psychogénéalogie, Exercices pratiques de psychogénéalogie, Sortir du deuil (avec E. Bissone Jeufroy) et Ces enfants malades de leurs parents (avec G. Devroede) chez Payot, mais aussi Vouloir guérir: l'aide au malade atteint d'un cancer chez Desclée De Brouwer.

Son dernier ouvrage, Les familles à secrets, doit paraître chez Payot le 25 avril. 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités