Vivendi / Lagardère

La direction de Vivendi s’engage auprès des syndicats d’Editis

Le siège de Vivendi dans le quartier de l'Etoile, à Paris - Photo DR.

La direction de Vivendi s’engage auprès des syndicats d’Editis

Une semaine après une rencontre avec les représentants du personnel d’Editis, la direction de Vivendi a confirmé laisser à disposition des candidats à la reprise du groupe les recommandations des syndicats.

Par Éric Dupuy,
Créé le 01.02.2023 à 17h49

La direction de Vivendi s’est engagée à partager avec les candidats à la reprise d’Editis les recommandations présentées le 25 janvier lors d'une réunion entre les parties, selon un courrier dont a eu connaissance Livres Hebdo.

« Cela permettra à l’ensemble des candidats de prendre connaissance de vos priorités, avant que vous ne les exposiez directement au finaliste, une fois que celui-ci sera connu », y est-il stipulé.

Document « expurgé »

Le document de 28 pages comprenant 27 recommandations a été élaboré en décembre par des représentants du personnel organisés en groupes de travail. Parmi celles-ci, il y avait évidemment d’obtenir des garanties sur le maintien de l’emploi mais aussi celle de ne pas introduire le groupe en Bourse. « Nous allons mettre votre document dans la data room des candidats, une fois ce dernier expurgé en amont des éléments qui ne concernent pas spécifiquement l’acquéreur », a précisé la direction.

Celle-ci s’est félicitée de « l’attachement {des syndicats, ndlr) à voir {la} société continuer de s’affirmer parmi les meilleures du marché » et a assuré de porter « cet engagement jusqu’au terme de ce projet fondateur pour {l’} avenir {d’Editis, ndlr} et celui de l’Edition française ».  

Le nom du ou des candidats à la reprise du numéro deux français de l’édition devrait être révélé mi-février à la Commission européenne, qui poursuit son enquête sur le rachat de Lagardère par Vivendi.

Les dernières
actualités