La doyenne danoise des chaînes de librairies fait faillite | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 07.05.2020 à 18h13 (mis à jour le 07.05.2020 à 19h08) Danemark

La doyenne danoise des chaînes de librairies fait faillite

La librairie Arnold Busck à Copenhague - Photo WIKICOMMONS.

Sous le poids d'une lourde dette, après un deuxième exercice déficitaire et sans trésorerie, la chaîne de trente magasins n'a pas résisté à la fermeture de ses librairies durant le confinement.

La chaîne de librairies Arnold Busck a fait faillite le 27 avril, suite à la crise sanitaire liée au coronavirus. Les 30 librairies ont fermé leur porte.

Ne disposant plus de trésorerie, et souffrant d'une dette de 58 millions d'euros et d'un déficit de plus de 13 millions d'euros en 2019, la chaîne, qui avait dû fermer tous ses magasins depuis la mi-mars à cause du confinement, n'avait plus la possibilité de rouvrir.

Les 230 employés ont été licenciés. Fondée le 5 novembre 1896 par Arnold Busck, la doyenne des librairies danoises, à l'époque nommée B. & Wisbech, avait été dirigée par quatre générations de la famille Busck. Elle affichait un chiffre d'affaires de 292 millions d'euros lors du dernier exercice fiscal.

 
close

S’abonner à #La Lettre