Enseigne

La Fnac joue la franchise

La Fnac a ouvert son deuxième magasin franchisé à Melun en centre-ville (Seine-et-Marne), en décembre 2012. - Photo scalvet

La Fnac joue la franchise

A l’occasion de l’inauguration d’un magasin à Vichy, la Fnac accélère son développement sous franchise dans les petites et moyennes villes.

J’achète l’article 1.5 €

Par Clarisse Normand ,
avec Créé le 22.11.2013 à 11h31

Le 23 novembre, le premier libraire de France ouvrira un nouveau magasin franchisé à Vichy, dans l’Allier. Occupant 700 m2 dans le centre commercial urbain Les Quatre Chemins, celui-ci proposera une sélection de l’offre traditionnelle de la Fnac, enrichie de ses univers Kids et Maison & de-sign. Après La Roche-sur-Yon (85), Melun (77) et Pontault-Combault (77), l’établissement vichyssois est le quatrième franchisé de l’enseigne installé dans une ville de moyenne importance, mais le premier à être créé de toutes pièces. Les trois premiers étaient en effet des reconversions de magasins existants, en l’occurrence Mediastore, Jacques Amyot et Declochez. Fruit de l’association de trois entrepreneurs, le nouveau point de vente emploiera 15 salariés et sera dirigé par une tierce personne, Ludovic Gibello. Comme l’explique Manuel Biota, directeur des partenariats et franchises, « la franchise est le mode de développement choisi par la Fnac pour ses nouveaux formats de magasins dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants et dans les lieux de transport ». A côté des quatre points de vente évoqués, l’enseigne compte ainsi 16 autres franchisés en zone duty free, gares et aéroports, auxquels s’ajoutent encore deux à l’étranger (à Casablanca et à Lisbonne). Créé en l’espace de deux ans, l’ensemble de ce réseau constitue déjà un vrai relais de croissance, se félicite Manuel Biota, sans pour autant révéler le niveau de commission perçue. Du côté des franchisés, Audrey Declochez, à Pontault-Combault, estime que le passage sous enseigne Fnac a permis de dynamiser l’activité, comme en témoigne le doublement du CA livre, mais a aussi découragé l’arrivée dans la ville d’un Cultura de 6 000 m2 qui lui aurait été fatale. A La Roche-sur-Yon, le bilan est plus complexe, si l’on en juge par les récentes adaptations à la baisse des effectifs avec le départ de quatre personnes sur un total de 43, ce que Manuel Biota explique par le surdimensionnement de l’équipe initiale. Pour 2014, la Fnac entend maintenir autour de dix le nombre d’ouvertures sous franchise, dont au moins cinq en zone urbaine parmi lesquelles un magasin de 400 m2 à Compiègne. Manuel Biota reconnaît aussi « étudier, avec des partenaires, certains dossiers de librairies Chapitre ». D’ici à cinq ans, il table sur un réseau « d’au moins 30 magasins dans les villes de petite et moyenne importance ». Clarisse Normand

22.11 2013

Les dernières
actualités