La Foire du livre de jeunesse de Bologne exporte son modèle à New York | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Bologne, le 04.04.2017 à 21h10 (mis à jour le 05.04.2017 à 00h00) MANIFESTATION

La Foire du livre de jeunesse de Bologne exporte son modèle à New York

Visuel de la foire du livre jeunesse de Bologne 2017

Lors d'une conférence de presse le 4 avril, en pleine Foire du livre de jeunesse, Bolognafiere et Publishers Weekly ont annoncé une foire professionnelle à New York pour fin mai 2018.

"Bolognafiere a pour mission d'encourager la coopération entre les cultures et de favoriser les échanges commerciaux entre les éditeurs du monde entier" a déclaré Franco Boni, président de Bolognafiere, en ouverture de la conférence de presse le 4 avril, retransmise en direct sur Facebook, annonçant que BolognaFiere lançerait au printemps 2018 une foire du livre à New York.

Marco Momoli, directeur commercial de Bolognafiere, a dévoilé qu'elle se tiendrait "midtown Manhattan" du 30 mai au 1er juin 2018, sur le modèle de la vénérable manifestation bolognaise, qui en est à sa 54e édition. Professionnelle avant tout chose, elle proposera de petits stands (2 m2 sur 2m2 minimum) sur une superficie de 6 000 à 7 000 m2 (contre 17 000 m2 pour l'actuelle Foire de Bologne), des tables pour les agents, et s'accompagnera d'un volet culturel comprenant expositions et peut-être animations en ville. Elle sera ouverte selon Marco Mommoli aux échanges de droit pour le livre de jeunesse, la bande dessinée et les romans graphiques "qui ont beaucoup de succès aux Etats-Unis" mais aussi la littérature pour adultes. 

Bolognafiere entre ainsi en concurrence directe avec la foire professionnelle américaine BookExpo, organisée par le groupe Reed, qui se déroule traditionnellement à la même période de l'année et qui, confrontée à une réduction progressive de sa fréquentation professionnelle, s'est adjointe depuis trois ans dans son prolongement une manifestation grand public, BookCon.
   
"Certains petits éditeurs américains ne voyagent pas jusqu'en Europe et nous voulons leur donner la possibilité de rencontrer les éditeurs du monde entier" a précisé Marco Momoli, qui assure ne pas avoir peur d'une désertion possible de Bologne. "L'expérience nous prouve qu'il n'y a jamais de cannibalisation et que ce genre d'initiative au contraire, renforce l'événement central" a-t-il affirmé.

Il faut que dire que Bologne qui organise pas moins de 75 foires et salons, exporte déjà son savoir-faire, notamment dans huit villes chinoises. Toujours avec Publishers Weekly, elle co-organise une journée de conférence sur la jeunesse, Global Kids Connection Conference, dont la 3e édition se déroulera le 4 décembre 2017 avant d'intégrer la nouvelle manifestation en 2018. 

Enfin, Bolognafiere s'appuie aussi sur le concours de Combined Book Exhibit, organisateur depuis 2014 de la Middleton East Library Conférence, avec la foire internationale de Sharjah et l'American Library Association et sur l'aide de PubMatch. Cet outil en ligne de gestion de droits pour les éditeurs, agents et auteurs a d'ailleurs été conçu par Publishers Weekly et Combined Book Exhibit.   

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre