La fondation Antoine de Saint-Exupery lance son concours d'écriture | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 24.07.2019 à 15h00 (mis à jour le 24.07.2019 à 16h00) Jeunesse

La fondation Antoine de Saint-Exupery lance son concours d'écriture

Le concours d'écriture se tient du 22 juillet au 4 novembre

La fondation Antoine de Saint-Exupery a annoncé mercredi 24 juillet le lancement de son troisième concours d'écriture, avec le Labo des histoires, destiné aux enfants et jeunes francophones entre 8 et 25 ans.

La fondation Antoine de Saint-Exupery annonce le lancement de la troisième édition de son concours d'écriture "Jeunesse et Francophonie" sur le thème de la protection des mers et des océans. Le concours est destiné aux enfants et jeunes francophones du monde entier, âgés de 8 à 25 ans.

Après une première édition lancée depuis l'espace par Thomas Pesquet en 2017 et une seconde axée sur le centenaire de la création des lignes aéropostales avec les pilotes passionnés du Raid Latécoère, cette troisième édition sera parrainée par les skippers François Gabart et Thomas Coville.

Les participants sont invités à rédiger un texte d'une page maximum à partir du thème "Si l'océan pouvait parler, voici ce qu'il nous dirait". Leur texte doit être écrit sous la forme d'un "Journal de bord de l'Océan", dont les premières pages ont été rédigées par les parrains du concours et doit être envoyé avant le 4 novembre sur le site dédié. Le jury procèdera ensuite à une sélection de textes et le journal de bord de l'Océan sera présenté du 21 au 22 novembre à la maison des océans à Paris à l'occasion des 10 ans de la Fondation Antoine de Saint-Exupery pour la Jeunesse. 

Avec ce nouveau concours d’écriture, la Fondation Antoine de Saint Exupéry et le Labo des histoires poursuivent un triple objectif : promouvoir auprès de la jeunesse l’art du récit écrit à la manière d'Antoine de Saint-Exupéry. Le Labo des histoires animera des ateliers d’écriture gratuits pour les moins de 25 ans (lieux et dates à retrouver sur le site) pour aider les participants.

Le concours permet aussi de susciter localement autant que possible les discussions et le débat autour des enjeux de la protection de l’océan et offrira la vision la plus universelle et géographiquement diversifiée possible des enjeux océanographiques.


 
close

S’abonner à #La Lettre