La librairie Livre Sterling en difficulté

La librairie Livre Sterling

La librairie Livre Sterling en difficulté

La librairie généraliste de l'avenue Roosevelt à Paris est en passe d'être vendue, son propriétaire, Emmanuel Delhomme, ne parvenant plus à boucler ses fins de mois.

Par Cécile Charonnat ,
avec cch Créé le 15.04.2015 à 21h52

Dans son livre publié en 2011, Un libraire en colère (L'Editeur), Emmanuel Delhomme se demandait quand il allait devoir fermer sa boutique. Aujourd'hui, le patron de Livre Sterling à Paris (8e) sait l'échéance proche.

A la lumière des chiffres, la librairie généraliste de 50 m2, sise avenue Franklin D. Roosevelt, ne se porte pas très bien. Son chiffre d'affaires s'érode depuis quatre ans, pour atteindre, à la clôture du dernier exercice au 31 décembre 2012, 400 000 euros environ, contre plus de 500 000 fin 2008, avec toutefois un résultat positif depuis deux ans.

« On est en train de mourir. Dignement et la tête haute, mais on est quand même en train de mourir », s'alarmait le libraire dans la matinale de France Inter de jeudi dernier, 9 mai. Aujourd'hui, il précise à Livres Hebdo : « Je ne peux plus tenir, je ne parviens plus à payer mon loyer ni mes fournisseurs. Livre Sterling ne passera pas l'année. »

Courtisé, Emmanuel Delhomme est effectivement en attente d'une promesse de vente pour son local. Il ne cédera toutefois pas son bail à un libraire, tout comme celui que possède son épouse dans le 15e arrondissement, rue Saint-Charles, qui abrite la librairie Page à page et qui fait également l'objet de négociations.

Désabusé, Emmanuel Delhomme n'en garde pas moins sa véhémence. « Nous allons vivre une année cataclysmique. La fermeture du Virgin des Champs-Elysées est très grave. C'est une déferlante qui arrive face à laquelle il doit y avoir une levée de boucliers. Il faut se mobiliser parce que c'est la lecture qui est en danger. Nous aurions déjà dû trouver des solutions avec l'ensemble de la chaîne du livre, mais globalement, éditeurs et distributeurs ne se soucient pas de ce qui se passe en librairie. Aujourd'hui, j'ai vraiment mal à mon métier. »
15.04 2015

Les dernières
actualités