La maison Elsa Triolet-Aragon a des soucis financiers | Livres Hebdo

Par AFP, avec sp avec afp, le 13.06.2013

La maison Elsa Triolet-Aragon a des soucis financiers

Hausse du loyer et légère baisse des subventions : la directeur de la maison Elsa Triolet-Aragon dans les Yvelines lance un appel.

La survie de la Maison Elsa Triolet-Aragon, à Saint-Arnoult-en-Yvelines (78), est menacée par une diminution des aides de l'Etat et une augmentation du loyer réclamé à l'association qui gère l'établissement, selon son directeur Bernard Vasseur.

L'Etat demande depuis 2002 à l'association (Centre de recherche et de création Elsa Triolet-Aragon) de payer un loyer «qui vient de connaître une hausse vertigineuse de 48,6% et devrait s'élever à près de 30 000 euros en 2013, expliquait à l'AFP le 13 juin Bernard Vasseur. C'est totalement insupportable pour l'association

En outre, «l'Etat n'a pas augmenté son soutien depuis 1998 et l'an dernier le ministère de la Culture a diminué sa subvention de 6%», soit 10 000 euros, ajoutait-t-il. Pourtant, l'établissement accueille de plus en plus de visiteurs : 20 000 personnes en 2012, dont de nombreux scolaires, contre seulement 5 000 en 1998.

Le ministère de la Culture n'a pas répondu «aux courriels de détresse adressés par l'association», ni à une lettre envoyée en mars par sa présidente Edmonde Charles-Roux, souligne Bernard Vasseur, déplorant ce silence.

La Maison Elsa-Triolet-Aragon, dans laquelle le couple avait habité, a été léguée à l'Etat par le poète. Elle a été la première à obtenir en 2011 le label "Maison des illustres", créé par le ministère de la Culture (lire notre actualité).

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre