Rachat

La Martinière en négociations exclusives avec Média-Participations

Olivier Dion.

La Martinière en négociations exclusives avec Média-Participations

Les deux groupes d'édition envisagent un rapprochement dans le cadre d'un échange d'actions. Ensemble, ils formeraient le troisième groupe d'édition français.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 21.09.2017 à 13h04,
Mis à jour le 21.09.2017 à 15h48

Média-Participations (Fleurus, Dargaud, Dupuis, Rustica, Lombard, Editions Anne Carrière, ENPC, Editions 365, etc.) et La Martinière Groupe (Seuil, Abrams, Editions de La Martinière, Points, Don Quichotte, etc.) annoncent dans un communiqué, jeudi 21 septembre, être entrés en négociations exclusives en vue d'un rapprochement par «échange d'actions», précisant que les discussions devraient aboutir à un accord «dans les prochains mois».
 
«Nous étudions les possibilités d’un rapprochement entre nos deux groupes, dans le cadre d’un échange d’actions. Je dois penser à l’avenir de la maison que j’ai fondée il y a 25 ans», déclare Hervé de La Martinière. «Dans un monde où les acteurs traditionnels comme les nouveaux opérateurs ne cessent de se renforcer, se rapprocher avec un groupe aussi solide et complémentaire que MédiaParticipations, nous semble, à moi et aux actionnaires fidèles qui m’accompagnent, une solution à la fois pérenne et prometteuse. Nos deux groupes ont depuis longtemps une vision internationale similaire, stratégie qui m’a conduit à acquérir Abrams qui représente aujourd’hui une part significative du chiffre d’affaires du groupe», poursuit le P-DG de La Martinière (206 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2016, 7e groupe français), qui a déjà cédé en 2015 Volumen, sa branche distribution, à Interforum (Editis).
 
«Notre société, comme celle d’Hervé de La Martinière, est d’abord un groupe familial qui a, depuis 30 ans, fédéré en Belgique et en France des actionnaires fidèles et sensibles aux spécificités de nos métiers de création. Cette philosophie commune et les évolutions du marché nous ont amenés à réfléchir ensemble à la constitution d’un groupe de taille importante et très diversifié», déclare Vincent Montagne, P-DG de Média‐Participations (355 M€ de chiffre d’affaires en 2016, 5e groupe français).
 
Spécialiste de la bande dessinée, de la jeunesse et de l’édition pratique, également présent dans la presse magazine, la production audiovisuelle et le jeu vidéo, Média-Participations s'est récemment implanté dans la littérature générale en prenant le contrôle des Editions Anne Carrière en juin dernier, rappelle le communiqué.
 
Points forts complémentaires

«Les caractéristiques et les points forts des maisons de La Martinière Groupe sont extrêmement complémentaires de nos propres activités. L’importance du Seuil, son image, son histoire et ses succès sont de nature à nous permettre de prendre une place très significative dans la littérature. L’expérience des Editions de La Martinière en matière de beaux livres, de livres jeunesse et d’ouvrages pratiques viendrait conforter les catalogues du nouveau groupe. MédiaParticipations, par la bande dessinée et la production audiovisuelle, s’est dès l’origine construit sur une vision internationale de notre métier. Enfin l’arrivée d’Abrams et des filiales suisses et allemande de La Martinière Groupe accélèrerait et transformerait la présence du nouveau groupe ainsi constitué à l’international», ajoute Vincent Montagne.

Avec un chiffre d'affaire cumulé de 560M€, le groupe passerait devant Madrigall (Gallimard, Flammarion, ...) et deviendrait le troisième groupe français derrière Hachette et Editis. Au niveau international, Média-Participations bondirait de la 35e à la 26e place de notre classement de l'édition mondiale.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités