La mort de Claude Tchou | Livres Hebdo

Claude Tchou ©DR

Décédé mercredi 31 mars à 86 ans, le fondateur du Club du livre du mois et des éditions Tchou était une figure de l'édition de la deuxième moitié du XXe siècle.

Né à Bruxelles d'un père diplomate chinois et d'une mère issue de la grande bourgeoisie belge, l'éditeur Claude Tchou, figure singulière de l'édition de la deuxième moitié du XXe siècle, est décédé mercredi 31 mars, à 86 ans, des suites d'une longue maladie, ont indiqué ses proches.

Claude Tchou, qui fut le mari de la journaliste et ancienne présidente du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Michèle Cotta, avec laquelle il eut deux enfants, n'était pas a priori destiné à devenir un éditeur parisien marquant, un personnage parfaitement original, un esthète au parcours professionnel très turbulent.

Après des années d'apprentissage, qui passent par l'édition sur beau papier de poèmes écrits par ses camarades de classe et par l'expérience du métier de représentant dans la banlieue bruxelloise, Claude Tchou s'installe à Paris, la ville dont il a toujours rêvé, pour créer en 1950 le Club du livre du mois, antenne française du club belge l'Ambassade du livre. Il en sera totalement patron de 1951 à 1958.

Des clubs de livres à l'édition traditionnelle

Pendant ces années d'opulence pour les clubs de livre en France - il participe aussi à la création du Grand livre du mois -, il publiera environ 2 000 livres.

Il fondera ensuite le Club du livre précieux, où il éditera, entre autre, des oeuvres de Jean Paulhan, d'Emile Zola ou de Franz Kafka, et des oeuvres érotiques, dont celles de Sade, qui lui vaudront quelques ennuis avec la censure.

Claude Tchou aborde l'édition traditionnelle à partir de 1964, en créant les éditions Tchou, où il privilégie l'astrologie, l'ésotérisme, la psychologie, la littérature.

Pendant plusieurs années il publie pour la vente par correspondance et pour la librairie, et crée parallèlement un département de vente par correspondance chez Robert Laffont.

Sa vie professionnelle est jalonnée de difficultés financières, de dépôts de bilan, de reprise (par le groupe L'Express en 1970), puis de retour vers l'édition et de nouveaux dépôts de bilan.

A partir de 1979, sa maison est reprise par Carl Van Eiszner pour être développée sous le nom des éditions Sand, puis Sand et Tchou. Claude Tchou revient en 1999 dans l'édition, en créant la Bibliothèque des introuvables, dans laquelle il réédite des textes rares.

Un amoureux du beau livre

Cet amoureux des livres soignés, des beaux papiers et des belles typographies, personnalité tout à fait atypique dans le paysage éditorial, parfois controversée, aura marqué les collaborateurs qui ont travaillé auprès de lui.

Dans sa maison sont passés plusieurs éditeurs de premier plan que l'on retrouvera ensuite à des postes clés, dont Denis Roche, Françoise Perrot, Philippe Schuwer, François Caradec, Jean-Pierre Sicre ou encore Robert Pépin, Pierre Oster et Diane de Selliers.

Une cérémonie religieuse aura lieu mercredi 7 avril à 14h30 à l'église Saint-Germain-des-Prés, à Paris (6e).
close

S’abonner à #La Lettre