La première édition des Nouvelles voix du polar a remis ses prix | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 10.03.2017 à 15h35 (mis à jour le 13.03.2017 à 10h06) Récompense

La première édition des Nouvelles voix du polar a remis ses prix

Le prix Nouvelles voix du polar, lancé cette année par Pocket, a récompensé François-Xavier Dillard pour Fais-le pour maman dans la catégorie "Auteurs français" et Samuel Bjørk pour Je voyage seule dans la catégorie "Auteurs étrangers".

Pocket a remis, le 9 mars à la brasserie Barbès (Paris 18e), les deux récompenses de la première édition de son prix Nouvelles Voix du polar, lancé en partenariat avec Le Parisien magazine.
 
"Auteur français"

François-Xavier Dillard a été distingué dans la catégorie "Auteurs français" pour Fais-le pour maman, paru au Fleuve en 2014 et réédité en poche chez Pocket en 2016.

L'ouvrage raconte l’histoire de Sébastien, 7 ans au début des années 1970, qui vit avec sa mère et sa sœur Valérie. Lors d’une dispute, Valérie est grièvement blessée et la mère accuse Sébastien d’être responsable. La police ne la croit pas et elle est condamnée à la prison. Devenu médecin et père, le passé rattrape Sébastien, qui n’a plus jamais revu sa mère, lorsque des enfants meurent parmi ses patients.

Antoine Tracqui pour Point zéro, paru chez Critic en 2013 et réédité en poche en 2016, et Marie Neuser pour Prendre femme, volume 1. Prendre Lily, publié au Fleuve en 2015 et réédité en poche l'année suivante, étaient également finalistes dans cette catégorie. Le tome 2 de Prendre femme, intitulé Prendre Gloria et paru en janvier 2016 chez Fleuve, sera disponible chez Pocket le 11 mai 2017. 
 
"Auteur étranger"

Dans la catégorie "Auteurs étrangers", le norvégien Samuel Bjørk a été récompensé pour Je voyage seule, paru chez Lattès en 2015 et publié en poche chez Pocket l’année suivante, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, qui conte l’enquête du commissaire Holger Munch, chargé d’élucider le meurtre d’une fillette pendue à un arbre. 

Je voyage seule était en compétition avec Leçons d’un tueur de Saul Black, publié aux Presses de la Cité en 2015, et réédité chez Pocket l'année suivante, traduit de l'anglais par Isabelle Maillet, et Vongozero de Yana Vagner, paru chez Mirobole en 2014 et réédité chez Pocket en 2016, traduit du russe par Raphaëlle Pache.

Le prix Nouvelles voix du polar, lancé cette année par Pocket, entend défendre les nouveaux auteurs entrant dans son catalogue. Des librairies ont établi une sélection de six titres, trois français et trois étrangers, parus entre janvier et octobre 2016. Les auteurs en compétition ont ensuite été départagés par le public, invité à voter en ligne. 
close

S’abonner à #La Lettre