Manifestation

Le festival De l'écrit à l'écran dévoile son programme pour son édition 2021. Un an après le report puis l’annulation de l’édition 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, l'évènement revient pour une édition, qui se tiendra à montélimar  du 23 au 29 septembre 2021. Cette année, la romancière et comédienne Ariane Ascaride parraine l'édition. 

A l'occasion de sa dixième édition, De l'écrit à l'écran propose une soirée d'ouverture avec la projection en avant-première du nouveau film de Catherine Corsini, La fracture,  24 septembre, au Palais des Congrès de Montélimar. 

Deux jours plus tard, le théâtre intercommunal de Montélimar accueillera pour les dix ans du festival différents invités qui ont marqué les précédentes éditions De l'écrit à l'écran (Clotilde Courau, Patrice Leconte, Liam Cunningham...). Les organisateurs rendront hommage au réalisateur récemment disparu Bertrand Tavernier, qui fut le parrain de la première édition. Enfin De l’écrit à l’écran s'achèvera avec une soirée au Palais des Congrès de Montélimar et la projection en avant-première d'Eiffel de Martin Bourboulon.
 

Cinéma et littérature se côtoient

Neuf auteurs sont invités parmi lesquels les auteurs Abd Al MalikThomas SnégaroffGeoffroy de PennartDominique SampieroVéronique Le Bris ou encore Sorj Chalandon. La lauréate du prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2014, Maylis de Kerangal et Ariane Ascaride, prix d'interprétation féminine à la Mostra de Venise 2019 seront également présentes, en tant qu'invitées d'honneur. L'auteure de réparer les vivants (Verticales, 2010) présentera son dernier roman, Canoës (Verticales) lors d'une carte blanche prévue le dimanche 26 septembre. Elle animera une rencontre avec le documentariste américain Frederick Wiseman. Tandis que la comédienne fera une lecture à voix haute d'Et il y aura la jeunesse d’aimer de Louis Aragon et Elsa Triolet, en hommage à son ami et metteur en scène, lui aussi disparu, Didier Bezace. 

Plusieurs rencontres littéraires et quatre lectures scéniques sont également prévues autour des oeuvres comme L’étranger d'Albert Camus (Gallimard), Correspondance passionnée (Stock) d'Anaïs Nin et Henry Miller et La baleine de Paul Gadenne (Actes Sud). Parmi les lecteurs, on notera la présence de Manon Rafaelli, François Coppin et Thierry Gibault. Le poète, musicien et cinéaste Abd Al Malik ouvrira la soirée avec une carte blanche musicale où résonnera la voix d’Albert Camus.

Le 7e art sera à l’honneur avec cinq tables rondes et master classes sur les coulisses du cinéma. Le festival présentera une trentaine d'avant-premières et plusieurs films coup de cœur qui n’ont pas pu être projetés lors de la précédente édition. Cinq titres seront présentés pour le jeune public sous le label "cinéma et littérature". Trois expositions seront ouvertes au public. Enfin, le prix de L’écrit à l’écran du concours de scénario sera remis lors de la soirée de clôture . En hommage au romancier Hubert Mingarelli, les participants doivent écrire un scénario de court métrage adapté de Bateau sous la neige issue de l’ouvrage Océan Pacifique (Seuil, 2006). 

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités