La question délicate de l’immigration en librairie | Livres Hebdo

Par Manon Quinti, Nicolas Greslin, le 15.12.2014 à 18h35 (mis à jour le 16.12.2014 à 15h10) Rentrée littéraire hiver 2015

La question délicate de l’immigration en librairie

François Hollande inaugure le musée de l'Histoire de l'immigration - Photo L. JOURDREN

L’immigration est à la fois un sujet politique et littéraire. Alors que le président de la République inaugure ce 15 décembre le musée de l'Histoire de l’Immigration à Paris, plusieurs titres abordent ce sujet complexe.

"L'immigration fut le produit de nos propres nécessités et des convulsions de l'histoire." Voici une des phrases fortes du premier grand discours sur le sujet de François Hollande, prononcé le 15 décembre lors de l’inauguration du musée de l'Histoire de l’Immigration  (ex-Cité nationale de l'histoire de l'immigration), aménagé dans le palais de la Porte Dorée, à l'est de Paris. Ouvert en 2007, il n'avait jamais été inauguré. La visite de François Hollande constitue une première*.
 
Parmi les 235 nouveaux documents et essais de la rentrée de l'hiver 2015, recensés dans le n°1022 de Livres Hebdo du 12.12.2014, p. 49, quelques titres abordent le sujet complexe de l’immigration. Cette question est un des thèmes du best-seller d’Alain Finkielkraut, L’identité malheureuse, à paraître en format poche le 5 mars chez Folio et sorti chez Stock en octobre 2013. Il y traite de l'identité nationale, des atteintes à la laïcité, ou encore de la crise de l'école.
 
La lutte des étrangères pour l’émancipation des femmes
 
Dans Ces étrangères qui font la France (Editions de l’Atelier), à paraître le 12 février, Fadela Mehlal retrace les différentes étapes de la lutte pour l’émancipation des femmes auxquelles de nombreuses étrangères ont participé. Isabel Mateus analyse l’impact des mouvements de population dans le pays natal et dans le pays d’accueil à travers des témoignages d’immigrés portugais dans Maria, Manuel et les autres (Vagamundo), à paraître le 15 janvier.
 
Des ouvrages moins grand public abordent ce sujet aux multiples implications. La Documentation française publie le 25 février dans la collection «Cahiers français» un ouvrage intitulé L’immigration en France (n°385). Un ouvrage sur l’histoire politique et sociale des migrations maghrébines en France et au Québec paraîtra le 22 janvier chez Riveneuve. Des écrivains comme le Français Albert Memmi ou l’Algérienne Leïla Sebbar ont collaboré à l’ouvrage intitulé Migrations maghrébines comparées : genre, ethnicité et religions France-Québec, de 1945 à nos jours.
 
Fuite des cerveaux en Tunisie
 
La Cité de l’immigration publie elle-même une revue de référence sur le sujet, Hommes & migrations. Le n°1307, publié le 2 décembre et titré L'Afrique qualifiée dans la mondialisation, dresse une analyse de la mobilité des étudiants et des diplômés en provenance d'Afrique vers le continent. Il aborde par exemple le cas des étudiantes camerounaises dans le Nord-Pas-de-Calais et la fuite des cerveaux en Tunisie.
 
Le musée de l’immigration accueille jusqu’au 31 mai l’exposition Fashion mix, conçue avec le musée de la Mode de Paris, le Palais Galliera. Elle rend hommage au savoir-faire français auquel des créateurs de tout pays ont contribué.

  • (1) * Nicolas Sarkozy avait refusé d’inaugurer le lieu après la démission de la quasi-totalité des historiens du musée, opposés à la création du ministère de l’Immigration et de l’identité nationale.
close

S’abonner à #La Lettre