La romancière Dominique Dussidour est morte | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 18.04.2019 à 16h23 (mis à jour le 18.04.2019 à 17h00) DISPARITION

La romancière Dominique Dussidour est morte

L’auteure est morte le 17 avril d’un cancer du poumon, a annoncé son dernier éditeur.
 

La romancière Dominique Dussidour est décédée le 17 avril des suites d’un cancer du poumon. Elle venait de publier Sade Romancier aux éditions Serge Safran.
 
Après des études de philosophie et d’ethnologie, Dominique Dussidour a été institutrice à Paris puis professeure de français à Saïda (Algérie). En 1981, elle se tourne vers le secteur de l’édition et l’écriture de romans.
 
Auteure d’une dizaine de romans, elle a été publiée chez Grasset (Portrait de l’artiste en jeune femme, 1988, Les Mots de l’amour, 1991), et chez Zulma, avec Histoire de Rocky R et de Mina et Journal de Constance.  Son avant-dernier roman, Si c’est l’enfer qu’il voit, avait été publié chez Gallimard en 2016.
 
Passionnée par la littérature, Dominique Dussidour était également membre du comité de rédaction de remue.net. La revue de littérature contemporaine en ligne s’est souvenue, dans un communiqué, "de sa prose très vive"  et de ses "poèmes" .
close

S’abonner à #La Lettre