« La tête en friche » fait tourner celle des Allemands

Marie-Sabine Roger.

« La tête en friche » fait tourner celle des Allemands

Le premier roman de Marie-Sabine Roger (Rouergue) a été cédé pour 81 000 euros à Hoffmann und Campe.

Par Christine Ferrand,
avec cf,
Créé le 04.02.2009 à 00h00,
Mis à jour le 04.02.2009 à 00h00

Danièle Dastugue, la responsable de Rouergue, vient de céder pour 81 000 euros à l'éditeur allemand Hoffmann und Campe les droits de traduction du premier roman de Marie-Sabine Roger, La tête en friche.

Jusque-là auteur de livres pour la jeunesse, Marie-Sabine Roger raconte, dans ce roman paru le 15 août, la rencontre d'un marginal de 45 ans, qui vit dans une caravane au fond du jardin de sa mère, et d'une vieille dame très cultivée qui lui ouvre le monde des livres et des mots.

Un effet L'élégance du hérisson a permis à ce joli livre, drôle et tendre, vendu en France à 11 000 exemplaires, de bénéficier d'un bouche-à-oreille efficace au point qu'en Allemagne sept éditeurs se sont disputés pour en acquérir les droits dans le cadre d'enchères que Rouergue a finalement organisées.

Parallèlement, la maison de production de Jean Becker, Ice 3, vient de signer une option pour l'adaptation cinématographique du roman.
04.02 2009

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités