Arles

Lors des 36es Assises de la traduction littéraire à Arles (8 au 10 novembre), l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF) organise le 10 un débat sur la « traduction automatique : du rire aux larmes ». Si la production initiale a pu donner des résultats cocasses, les progrès sont suffisants pour que ces logiciels commencent à être utilisés couramment dans la documentation technique, laissant craindre un usage prochain en littérature selon l'ATLF.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités