La ville d’Aberdeen abandonne la fermeture de ses bibliothèques | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, avec The Bookseller, le 08.03.2019 à 18h32 (mis à jour le 08.03.2019 à 19h00) Ecosse

La ville d’Aberdeen abandonne la fermeture de ses bibliothèques

La bibliothèque centrale d'Aberdeen

Le conseil municipal avait envisagé la fermeture de 16 des 17 bibliothèques, suite à des difficultés budgétaires.
 

La proposition controversée de fermeture de la quasi-totalité des bibliothèques d’Aberdeen, en Ecosse, a été rejetée par le Conseil municipal mardi 5 mars. La ville écossaise fait face à de lourdes difficultés financières et doit combler un déficit de 41,2 millions de livres sterling (47,512 M€). Plusieurs propositions avaient ensuite émergé pour le combler dont la fermeture des bibliothèques, qui permettait d’économiser 863000 livres sterling, (environ 1 million d’euros) et devaient être débattues en réunion mardi dernier. Douglas Lumsden, co-président du Conseil d’Aberdeen, avait annoncé sa décision de s’opposer à cette proposition. 
 
"L’administration ne prendra pas la mesure draconienne de fermer des bibliothèques" a -t-il déclaré au Aberdeen Evening Express le 4 mars, avant de poursuivre: "Nous valorisons les bibliothèques au sein de nos communautés et nous continuerons à protéger les lieux d’apprentissage contre les compressions budgétaires du gouvernement".

A Ealing aussi
 
Le conseil du district d’Ealing, situé dans le quartier ouest de Londres a également annoncé une consultation autour de la suppression de 7 de ses 13 bibliothèques, qui pourrait être validée en l’absence de propositions de groupes communautaires pour les reprendre. Une suppression qui survient alors que le budget municipal du district londonien doit être réduit de 57 millions de livres sterling (66,53M€).
 
Les chefs du conseil estiment avoir perdu 143 millions de livres sterling de fonds publics (165,713M€) depuis 2010. A l’heure actuelle, plusieurs propositions ont émané pour tenter de sauver les bibliothèques du district. Parmi elles, la réduction des heures d’ouverture de certains établissements. Une pétition pour sauver les bibliothèques menacées, qu’il y ait un repreneur ou non, a été signée par plus de 500 personnes depuis sa création le 22 février dernier.

Les bibliothèques sont de plus en plus souvent dans le viseur des conseils municipaux Outre-Manche. L'an dernier, près de 130 établissements ont fermé en Grande Bretagne.
close

S’abonner à #La Lettre