Bibliothèque

L'ABF modifie son code de déontologie des bibliothécaires de 2003

L'ABF modifie son code de déontologie des bibliothécaires de 2003

L'Association des bibliothécaires de France publie la nouvelle version du code de déontologie des bibliothécaires. Les modifications apportent au texte référence des compléments sur le rôle et les missions des établissements culturels. 

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 24.11.2020 à 10h52,
Mis à jour le 24.11.2020 à 11h00

L’Association des Bibliothécaires de France (ABF) a adopté le 16 novembre dernier, une nouvelle version du Code de déontologie du bibliothécaire votée en Assemblée générale. La dernière version du texte référence des bibliothécaires, rédigé en 2003, était attendue en raison des nombreuses lacunes, "obsolescences et insuffisances de formulation et de contenu".  17 ans après sa création, l’ABF a décidé de clarifier les missions du personnel des bibliothèques et d’y ajouter trois éléments indispensables : la recherche, la création et le patrimoine. 

La première version du Code de déontologie du bibliothécaire de 2003 ne correspondait plus à la conception actuelle de la bibliothèque. Les formulations n’étaient plus adaptées. Elle était uniquement identifiée par le terme collection. Désormais, le nouveau code couvre l’ensemble des "collections, ressources et services", disponibles dans les établissements culturels. Par ailleurs, la laïcité qui est entrée dans les droits et obligations des fonctionnaires et la protection des données personnelles pour les publics sont désormais évoquées dans le texte. 

A ce jour, le Code de déontologie du bibliothécaire ne dispose pas de valeur juridique par une loi ou un décret. Un choix justifié par l’ABF, qui vise à permettre au texte de référence d’être " à portée universelle indépendante des individus et des collectivités". 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités