Essai/France 17 octobre Jean-Louis Etienne

Alors qu'une étude très récente de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, un ONG suisse, fait état de la menace de disparition de près de la moitié des espèces d'arbres européens, pour des raisons pour la plupart imputables aux activités humaines qui déséquilibrent l'écosystème et menacent la biodiversité à un rythme jamais atteint dans l'histoire de l'humanité, Jean-Louis Etienne lance un plaidoyer pour la sauvegarde de ces vénérables génies du vivant à qui la vie terrestre doit tant. Non sans écho avec La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben (Les Arênes), Aux arbres citoyens se présente aussi comme un autoportrait de ce médecin explorateur, en amoureux des arbres et du bois. L'auteur d'Osez l'autonomie (Rustica, 2019) qui aspirait adolescent à devenir menuisier et a installé son camp de base dans le Tarn de son enfance où il a pu réaliser son vieux rêve de cabane, entame son récit sous les auspices du « jalon inspirant » qu'a été pour lui la lecture du Walden d'Henry David Thoreau. Ménageant des apartés pour s'intéresser par exemple à l'histoire de la gestion des forêts françaises initiées sous Louis XIV avec le développement de la marine de guerre royale, il passe en revue toutes les capacités et les vertus des végétaux terrestres et marins, acteurs majeurs de cette « économie circulaire » qui fonde l'écosystème terre : rappel du principe de la photosynthèse, de l'évapotranspiration, description de « l'invicible opiniâtreté des racines » et du mécanisme de la « mycorhize », cette association en symbiose dans laquelle vivent les arbres et les champignons. Personnel et pédagogique, Jean-Louis Etienne livre ainsi des pistes (développer l'agroforesterie, construire en bois.) sans donner de leçons. Sinon des leçons de sagesse - humilité, patience, sobriété - afin que les humains parviennent non seulement à protéger ces rouages essentiels du vivant mais aussi à s'inspirer de leurs facultés d'interconnexions, de leur fonctionnement collaboratif et mutualiste. « L'avenir tient dans notre capacité de récréer la biocénose, cette association harmonieuse où toutes les espèces ont la vie en commun ». Pour espérer pouvoir contredire cette constatation fataliste de Chateaubriand placée en exergue : « Les arbres précèdent les hommes, les déserts les suivent. »

Jean-Louis Étienne
Aux arbres citoyens : Pour renouer avec l'écosystème Terre
Paulsen
Tirage: 12 000 ex.
Prix: 19.90 euros ; 144 p.
ISBN: 9782375020845

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités