Exposition

L'art du fleuve Sepik s'installe au quai Branly

Avant de Proue, fleuve Sépik, Papouasie Nouvelle-Guinée. - Photo DR

L'art du fleuve Sepik s'installe au quai Branly

Objets, sculptures et icônes de l'immense vallée du fleuve Sepik en Papouasie-Nouvelle-Guinée sont exposés au musée du quai Branly à partir du 27 octobre.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 26.10.2015 à 15h00,
Mis à jour le 26.10.2015 à 16h04

Du 27 octobre 2015 au 31 janvier 2016, le musée du quai Branly accueille l'art des populations du fleuve Sepik. "Sepik, arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée" est la première exposition en France consacrée à ces sociétés. Elle rassemble 230 œuvres, issues des collections du musée et de 18 autres musées européens.

Dans une région où la faune et la flore sont foisonnantes, le Sepik est le plus long fleuve de l'île. Dans sa vallée, se sont installées de multiples cultures et langues depuis le premier millénaire avant notre ère. Ce n'est qu'en 1886 que l'Occident a découvert cette région, dont l'art a ensuite fasciné les surréalistes.

Avant de proue d'une pirogue de la vallée du Sepik
Artistique et ethnographique

L'exposition évoque l'espace d'un village traditionnel et permet de découvrir les objets, sculptures et icônes de cet art méconnu. Autant artistique qu'ethnographique, Elle est le résultat de 35 ans de recherches menées par le commissaire Philippe Peltier, le conservateur berlinois Markus Schindlbeck et le conservateur bâlois Christian Kaufmann.

Flûtes, crochets, parures, pirogues... le parcours invite à comprendre les usages des objets comme le fonctionnement des sociétés, et notamment leurs rituels.

Outre le catalogue de l'exposition, Sepik, l'art au long du fleuve, coédité par le musée du quai Branly et Skira, disponible depuis le 21 octobre, Beaux-arts magazine publiera le 4 novembre un hors-série consacré à l'événement. Le commissaire Philippe Peltier a également écrit Sepik. Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée (Gallimard, coll. "Découvertes"), paru le 15 octobre.

Au-delà du Sepik, quelques livres s'intéressent aux arts et aux cultures de l'immense île océanienne comme les Contes des sages de Papouasie-Nouvelle-Guinée de Céline Ripoll (Seuil), paru fin septembre, ou Esprits incarnés, beau livre de Virginia-Lee Webb que doit publier 5 continents éditions, au premier trimestre 2016.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités