Communication

L'association des correcteurs ouvre ses demandes d’adhésion

Photo OLIVIER DION

L'association des correcteurs ouvre ses demandes d’adhésion

Fondée le 17 mars 2018, l’Association des correcteurs de langue française (ACLF) entend défendre et promouvoir leur profession. 

Par Cécilia Lacour,
Créé le 26.07.2018 à 12h38,
Mis à jour le 26.07.2018 à 13h00

L’Association des correcteurs de langue française (ACLF) a ouvert ses demandes d’adhésion sur son site actuellement en construction. Les frais d’adhésions sont fixés à 40 euros, et réduits à 25 pour les correcteurs tout juste diplômés ou ayant moins de trois ans d’expérience. Les réponses aux demandes seront envoyées en septembre. 

Une assemblée générale est également prévue pour le 13 octobre, le lieu et les horaires restant encore à définir. Le site internet de l’association devrait être disponible début 2019.

Née le 17 mars 2018, l’Association des correcteurs de langue française est co-présidée par Isabelle Detienne, Solène Bouton et Isabelle Warolin. Avec l'objectif de fédérer les correcteurs et promouvoir leur profession, l’ACLF a mis en place un code de déontologie en six points, disponible sur son site.

"L’ACLF entend que les correcteurs conservent leur indispensable place dans la chaîne de production de l’écrit et dans des secteurs économiques en pleine mutation. À l’heure du numérique, leurs tâches sont à préciser pour mieux les faire connaître, à partager au sein d’une véritable cohésion professionnelle. Les correcteurs, vigilants, sont porteurs d’une mission essentielle : veiller au bon respect de la langue française, de la pensée de l’auteur et de l’intelligence du lecteur", rappelle l’ACLF. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités