Lavoisier en procédure de sauvegarde | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 25.10.2017 à 17h49 (mis à jour le 25.10.2017 à 23h58) Edition

Lavoisier en procédure de sauvegarde

Patrick Fenouil - Photo OLIVIER DION

L’éditeur scientifique, technique et médical doit présenter un plan pour le redressement de son activité.

Le tribunal de commerce de Créteil a ouvert, mercredi 25 octobre, une procédure de sauvegarde concernant Lavoisier, maison d’édition spécialisée dans les ouvrages en sciences, technique et médecine (STM), qui a réalisé l'an dernier avec 43 salariés un chiffre d’affaires de 10,6 millions d’euros la plaçant au 36e rang du classement Livres Hebdo de l’édition française.
 
"Le marché des STM est difficile, particulièrement pour les gros ouvrages qui sont notre spécialité et sont très concurrencés par Internet", explique Patrick Fenouil, P-DG. Les ventes devraient encore baisser de 500000 euros cette année, et l'activité est déficitaire. Ouverte à la demande du chef d'entreprise afin de prévenir des difficultés plus graves, cette procédure permet le gel des créances dues avant sa date de mise en œuvre.
 
L'essentiel de celles-ci est constitué de droits d'auteur, "pour environ 350000 euros, dont 80% seront réglés dans les 8 jours. Nous ne sommes pas en cessation de paiement", insiste Patrick Fenouil. Lavoisier doit maintenant proposer un plan pour le redressement de son activité et de ses comptes. Le tribunal de commerce a ouvert une période d'observation de six mois.
 
En 2014, Lavoisier avait cédé à Prenax France pour 1,6 million d'euros son activité de vente et de gestion d'abonnement de revues, qui représentait alors près des deux tiers de son chiffre d'affaires. La maison publie également sous les marques Tec & Doc, EMI, Hermès, Synthèse agricole, Médecine sciences publications et gère les librairies en ligne Lavoisier.fr et e.Lavoisier.fr.
close

S’abonner à #La Lettre