Le Bulgare Guéorgui Gospodinov reçoit le Prix Jan Michalski de littérature 2016 | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 23.11.2016 à 08h00 (mis à jour le 23.11.2016 à 08h00) proclamation

Le Bulgare Guéorgui Gospodinov reçoit le Prix Jan Michalski de littérature 2016

Guéorgui Gospodinov - Photo LITBG

L'écrivain bulgare Guéorgui Gospodinov a été sacré pour Physique de la mélancolie, paru aux éditions Intervalles en 2015. Le Prix Jan Michalski de littérature, ouvert aux écrivains du monde entier, est doté de 50000 francs suisses.

Le jury du Prix Jan Michalski de littérature, réuni mardi 22 novembre à Montricher, en Suisse, a choisi de sacrer l'auteur bulgare Guéorgui Gospodinov pour son roman Physique de la mélancolie, traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov et paru aux éditions Intervalles en mars 2015. Le lauréat recevra son prix, doté de 50000 francs suisses (46000 euros) par la Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature, ainsi qu'une œuvre de l’artiste bernois Markus Raetz choisie à son intention, lors d'une cérémonie organisée mercredi 23 novembre à 11h à la fondation.

Petite et grande histoire

Les jurés ont été séduits par cet ouvrage décrit, dans le communiqué envoyé par la fondation, comme un "roman-labyrinthe, un roman-monde, qui explore les méandres de la mémoire individuelle et collective en quête d’humanité; une fantastique boîte à histoires, inventive et profonde, poétique et philosophique."

Physique de la mélancolie, deuxième roman de Guéorgui Gospodinov paru en 2011 en Bulgarie, se présente comme un récit fragmenté fait d'une multitude d'histoires et de réflexions à différentes époques. L'auteur évoque à la fois son quotidien de petit garçon puis d'adulte dans la Bulgarie communiste et post-communiste de 1968 à 2011, mais se glisse aussi dans la peau de son grand-père, d'un animal, d'un végétal ou d'un nuage, pour finalement explorer la condition humaine. Né en 1968 à Yambol en Bulgarie, à la fois romancier, nouvelliste, poète, essayiste et dramaturge, Gospodinov compte parmi les auteurs contemporains les plus lus en Bulgarie et les plus traduits à l’étranger. Son premier roman, Le roman naturel, est paru en 2002 chez Phébus.

Le jury du Prix Jan Michalski de littérature, tournant et renouvelable tous les trois ans, présidé par Vera Michalski-Hoffmann, se compose cette année de Charles Dantzig, Jacek Dehnel, Robert Menasse, Cees Noteboom, Ilma Rakusa et Shashi Tharoor. Ce prix multiculturel et ouvert aux écrivains du monde entier, créé en 2010, entend couronner chaque année une œuvre de la littérature mondiale.
close

S’abonner à #La Lettre