environnement

Le casse-tête des livres-jouets

Le casse-tête des livres-jouets

Un livre, un jouet ou les deux? - Photo Olivier Dion

Le casse-tête des livres-jouets

Une loi promulguée en 2020 sur l’économie circulaire oblige les fabricants de jouets à se constituer en filière à Responsabilité élargie du producteur (REP). À l’heure d’instaurer une écocontribution pour les acteurs du « livre-jouet », beaucoup de questions restent en suspens.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Créé le 02.12.2022 à 16h51 ,
Mis à jour le 05.12.2022 à 17h52

Dans le cadre de la loi sur l'économie circulaire, la filière du jouet devait mettre en place une filière REP (responsabilité élargie du producteur) au 1er janvier 2022. Les premières écocontributions sont attendues pour décembre, à hauteur de 0,10 à 0,15 % du chiffre d’affaires "et le barème qui devrait évoluer en janvier est complexe", indique Pascal Lenoir, directeur de la production chez Gallimard et président de la commission Environnement et fabrication au SNE. La commission a fait le point avec ses membres à l’occasion d’une réunion en début de semaine dernière sur une situation "que personne ne maîtrise"

La filière REP est un dispositif partant du principe du "pollueur-payeur" et met en place, dans un secteur donné, une filière de recyclage avec consignes et objectifs de réduction des déchets. Le monde du livre connaît ce dispositif, déjà en place pour la filière papier depuis la fin des années 2000. Cette fois, c’est le "livre-jouet" dont il est question, et de nombreuses réponses sont attendues.

Qu’est-ce que le livre-jouet ?

La première question est bien évidemment de définir le produit concerné, et pour le livre-jouet, rien n’est moins simple. "Je suis bien incapable de vous en donner une définition", admet Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française. Et il n’est pas le seul. Pour se faire une idée, il faut plonger dans les méandres de l’administration. En 2013, la Commission européenne entend par jouet "tout produit conçu ou

Lire la suite (1 930 caractères)

Les dernières
actualités