Librairies francophones

Le CNL réfléchit à un plan de soutien exceptionnel pour les libraires francophones

La Journée des libraires au CNL ce dimanche 23 mars 2014 - Photo CLARISSE NORMAND / LH

Le CNL réfléchit à un plan de soutien exceptionnel pour les libraires francophones

Le Centre national du livre a accueilli, dimanche 23 mars, les libraires francophones pour une matinée d’échanges en grande partie consacrée à la constitution et au suivi de l'offre de livres français. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 23.03.2014 à 20h27,
Mis à jour le 23.03.2014 à 21h00

Ce dimanche 23 mars au Centre national du livre, dans le cadre de la traditionnelle Matinée des libraires qui a réuni de nombreux professionnels francophones venus du monde entier à Paris pour le Salon du livre, le président de l’institution, Vincent Monadé, a déclaré réfléchir à un plan de soutien exceptionnel pour les libraires francophones à l’étranger. Celui-ci serait centré sur la sécurisation de l’acheminement des livres et sur le rétablissement d’une garantie Coface pour leur transport. En attendant, il a annoncé pour 2014 une augmentation de 10% des aides qui leur sont allouées, ce qui porte leur montant à 400 000 euros.

Au-delà de ces annonces, la matinée a permis de présenter les principaux chiffres de l’import-export de livres en 2013, avec une balance commerciale déficitaire de 13 millions d’euros, ainsi que les nouveaux outils de traçabilité des commandes que s’apprêtent à lancer certains transitaires agréés par la Centrale de l’édition.

Sélectionner dans la production française
 
Mais l’essentiel de la matinée a été consacré au problème de la constitution et du suivi d’une offre de livres français pour un libraire installé à l’étranger. Invité pour l’occasion, Georges-Marc Habib, patron de L’Atelier à Paris et directeur de publication de Page des libraires, a expliqué l’aide que peuvent apporter à la fois la revue et son site Internet pour opérer une sélection dans la production éditoriale française, mais aussi pour valoriser cette dernière auprès des clients.

Dans la foulée, deux projets de sélections plus thématiques ont été présentés. L’un, mené par l’AILF (Association internationale des libraires francophones), s’inscrit dans le cadre des dix ans de la Caravane du livre et regroupe 100 titres de littérature africaine ; l’autre, présenté par l’AILF et le Bief, concerne la constitution d’un fonds européen par des libraires européens.

Enfin, des libraires ont rendu compte d’initiatives de coopération interprofessionnelle réussies, d’une part en Côte d’Ivoire avec les Journées nationales du livre pour enfant, d’autre part en Argentine avec la Nuit de la librairie à Buenos Aires.

Pour terminer cette matinée chargée, l’éditeur Antoine Gallimard est venu remettre les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Agnès Debiage (librairie Oum el Dounia au Caire) et à Ezequiel Izcovich (librairie Las Mil y Una Hojas à Buenos Aires).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités