Librairie

Le CNL veut faciliter la transmission des librairies francophones

"Je souhaite pouvoir bientôt proposer un dispositif de soutien aux transmissions des librairies francophones à l'étranger." Vincent Monadé. - Photo OLIVIER DION

Le CNL veut faciliter la transmission des librairies francophones

Le Cente national du livre a accueilli, dimanche 20 mars, une centaine de libraires francophones pour une matinée d'échanges qui a fait la place belle aux actions collectives.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 20.03.2016 à 20h38,
Mis à jour le 20.03.2016 à 21h00

"Je souhaite, d’ici la fin de l’année, pouvoir proposer à la ministre de la culture un dispositif de soutien aux transmissions des librairies francophones à l’étranger", a révélé à Livres Hebdo Vincent Monadé, le président du Centre national du livre qui accueillait dans ses locaux, dimanche 20 mars, une petite centaine libraires francophones du monde entier pour leur traditionnelle matinée d’échanges. "Nous sommes encore en phase de reflexion mais l’idée est d’aider à la fois au financement et à la viabilité des projets", a précisé Vincent Monadé.

Une subvention d'un million d'euros

Au-delà de cette information recueillie en aparté, lors du buffet offert aux libraires, la matinée a été marquée par la présentation d’un dispositif d’aide, déjà existant celui-là, pour le transport des livres. D’une manière claire et synthétique, Rémi Gimazane, chef du département de l’économie du livre au Service du livre et de la lecture du ministère de la Culture, a fait état des différents soutiens, à commencer par une subvention de 1 million d’euros transitant par la Centrale de l’édition et destinée aux commandes groupées. Ce dispositif a toutefois suscité des réactions parmi les libraires présents, dont certains ont regretté que ce soutien bénéficie aussi aux importateurs, qui ne sont pas libraires.

Comme chaque année, Olivier Aristide, directeur général de la Centrale de l’édition, a fait le point sur les principaux chiffres de l’import-export de livres. 2015 a été marquée par une baisse à la fois des exportations (- 1,7 %, à 680 millions d’euros) et des importations (- 3,2 %, à 659 millions).

Les libraires francophones réunis au CNL ce 20 mars 2016 - Photo CLARISSE NORMAND
De nombreuses actions collectives 

Cependant, une bonne partie des échanges de la matinée ont concerné les actions collectives. L’Association internationale des libraires francophones (AILF) a présenté son nouveau portail Internet, plus ouvert et plus riche en matière d’informations, et a annoncé le lancement, sur le site, d’une enquête sur l’accompagnement professionnel destinée à mieux cerner les besoins et ainsi permettre à l’interprofession de réfléchir aux réponses à apporter.

Par ailleurs, Pierre Myszkowski, chargé des échanges professionnels au Bureau international de l’édition française (Bief), et Isabelle Lemarchand, directrice de la librairie La Page, à Londres, ont débattu de l’animation d’un réseau de librairies à travers leur expérience concernant l’opération L’Europe en livres, qui a permis l’édition d’un catalogue de 76 livres sélectionnés et présentés par une vingtaine de libraires européens. Isabelle Lemarchand a notamment pointé, dans ce travail collectif, la richesse des échanges et les liens qui se sont tissés entre les participants au cours des différents séminaires de travail. Une expérience qui pourrait en appeler d’autres.
 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités