Roman/États-Unis 20 août Lucy Ellmann

Auteure des Petits désastres de la vie ordinaire, Lucy Ellmann creuse encore son sujet avec le quotidien anodin d'une mère de famille quinqua qui se doit d'être  irréprochable. Sa logorrhée manie l'humour, sans tabous ni filtres, pour mieux décrire la condition d'une femme contemporaine. Loin d'être enfermée dans sa bulle, elle scrute aussi l'Amérique de façon prophétique. Le Président « Trump-l'œil, Trump trompe » en prend pour son grade dans ce pays qui se dégrade. Comme l'écologie ou les relations humaines. Son cri hypnotique jaillit de ses entrailles maternelles et féminines.

L'essentiel du livre tient en un seule souffle, une seule phrase. Son refrain ? « le fait que ». A la manière du « Je me souviens » de Perec. Seule respiration possible, l'histoire parallèle d'une autre mère, une lionne prête à tout pour protéger ses petits. Bravo à Claro, le traducteur, qui admire « l'infini monologue chahuté, la prose combattive et têtue d'une femme d'intérieur... » Celle-ci est la fille de Richard Ellmann, grand spécialiste de Joyce. La chute menace les pays, les êtres et la planète mais, pour elle, « la vie n'est en réalité que cela, se détendre et bondir ».

Lucy Ellmann
Les lionnes
Seuil
Tirage: 4 000 ex.
Prix: 19 euros ; 250 p.
ISBN: 9782021434835





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités