Crise sanitaire

Le déconfinement, c'est pas maintenant

Photo GOUVERNEMENT

Le déconfinement, c'est pas maintenant

Fermeture maintenue des établissement recevant du public, couvre-feu renforcé, et davantage contrôlé, Saint-Sylvestre chez soi et Noël en cercle restreint: Jean Castex a reporté le déconfinement à 2021.

Par Vincy Thomas,
Créé le 10.12.2020 à 19h15,
Mis à jour le 10.12.2020 à 20h00

"Nous ne sommes pas encore au bout de cette deuxième vague et nous ne serons pas le 15 décembre à l'objectif que nous nous étions fixé de passer en dessous des 5 000 nouveaux cas par jour" a affirmé le premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse jeudi 10 décembre. Pour Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, l'explication est multiple: "le relâchement collectif, sans doute. Un brassage plus important dans la population, lié d'ailleurs en partie à l'allégement des règles du confinement, aussi, c'était attendu. Il y a aussi le facteur climatique, le froid, l'humidité, qui ont accompagné l'arrivée du mois de décembre dans notre pays et sur le continent."

Au moins les librairies et les bibliothèques restent ouvertes.

Cinémas, Théâtres, Musées...

La culture est une nouvelle fois sacrifiée. Si les vastes centres commerciaux et les grands magasins, tout comme les lieux de cultes, restent ouverts, "Les établissements recevant du public, dont nous avions prévu la réouverture au 15 décembre, resteront fermés trois semaines de plus", annonce Jean Castex, pour qui, selon lui, "les conditions posées pour leur réouverture ne sont, hélas, pas réunies". "Nous réexaminerons donc la possibilité de les rouvrir à partir du 7 janvier en fonction de la situation sanitaire", précise le Premier ministre. Ainsi, salles de cinéma, théâtres, musées, mais aussi enceintes sportives, cirques, parcs zoologiques, salles de jeux et casinos resteront fermés jusqu'au 7 janvier. Tous préparaient leur réouverture, et profiter des vacances de fin d'année, traditionnellement parmi les plus importantes en matière de fréquentation.

"Prendre cette décision avec le président de la République et la ministre culture nous a été particulièrement douloureux", assure le Premier ministre, qui confirme que "Les dispositifs d'accompagnement économiques seront maintenus".

Attestation

"Pendant la journée, à partir du 15 décembre, l'attestation ne sera plus obligatoire pour se déplacer, assure Gérard Darmanin, ministre de l'Intérieur. En revanche, les déplacements seront interdits de 20 heures à 6 heures du matin. Cela signifie qu'à partir de 20 heures chacun devra rester chez soi, sauf exceptions." Quelques déplacements seront autorisés de 20 heures à 6 heures du matin, "notamment des déplacements entre le lieu de votre domicile et le lieu de votre travail". Les déplacements pour raisons de santé, pour "motif familial impérieux", ceux liés à des missions d'intérêt général ou pour sortir un animal de compagnie seront également autorisés en soirée. 

Par conséquent, le déconfinement sous sa forme actuelle sera levé à partir du 15 décembre. Il est remplacé par un couvre-feu de 20 heures à 6 heures en France métropolitaine. Les déplacements seront possibles en journée, sans attestation, et autorisés d’une région à l’autre. Ce qui autorise une éventuelle migration des familles pour les Fêtes.

Couvre-feu

Le couvre-feu est durci par rapport au premier, en octobre, puisqu'il commence une heure plus tôt, à 20 heures. "J'ai demandé aux forces de l'ordre de renforcer encore davantage le dispositif de contrôle, ajoute le ministre de l'intérieur. Il est fondamental que ces règles soient respectées par tous pour contenir l'épidémie." Tout déplacement de 20 heures à 6 heures du matin sans motif ni attestation valable exposera les Français à une amende forfaitaire de 135 euros.

Pas de couvre-feu en revanche dans les territoires d'Outre-mer.

Vivement 2021?

Le couvre-feu s'appliquera le 31 décembre, ce qui annule de facto toute possibilité de grande fête ou de multiples soirées pour la Saint-Sylvestre: "Ça veut dire qu'entre 20 heures et 6 heures on ne pourra pas circuler. (...) l'objectif, encore une fois, c'est de limiter au maximum les personnes présentes."

Noël

"Nous autorisons donc les déplacements pour cette soirée du 24 décembre mais en vous rappelant la règle que je vous est indiquée la semaine dernière : pas plus de six adultes à la fois" rassure Jean Castex. C'était le seul cadeau de cette conférence de presse.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités