Angeleterre

Le dictionnaire d'Oxford revoit ses définitions pour être moins sexiste

Lectrice de l'Oxford English Dictionnary - Photo Pixabay

Le dictionnaire d'Oxford revoit ses définitions pour être moins sexiste

L'Oxford English Dictionnary a corrigé sa définition du mot "femme", qui était considérée comme "épouse, petite amie ou amante d’un homme". L'éditeur de l'ouvrage a également amendé plusieurs autres entrées sexistes.

J’achète l’article 1.5 €

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 09.11.2020 à 20h00

L'Oxford University Press, qui édite chaque année le dictionnaire d'Oxford (Oxford English Dictionnary) a corrigé plusieurs entrées sexistes de l'ouvrage, dont celles du mot "femme" suite à une pétition lancée sur Change.org en 2019. Définie comme "épouse, petite amie ou amante d’un homme", la femme ("woman") devient "épouse, petite amie ou amante d’une personne" et donc plus seulement celle d'un homme. Un changement similaire a été apporté à la définition du mot "homme", également été mise à jour dans le cadre de cette révision.

Selon le Telegraph, la nouvelle définition du mot "femme" est plus longue et comprend plusieurs nouvelles expressions qui portraitise la femme comme une personne active telles que "femme du match". Les synonymes qui accompagnent l'entrée "bint" (nana/gonzesse) et "bitch" (salope) ont été conservés mais sont désormais qualifiés respectivement d'"offensant" et de "désobligeant". Le terme "Wench" (femme de petite vertu, servante) a été complètement supprimé. 

Les travaux ménagers ne sont plus exclusivement féminins

Le quotiden anglais a fourni d'autres exemples de termes revus et corrigés pour l'édition 2020 du dictionnaire de référence pour la langue anglaise. Ainsi, pour expliquer "les travaux ménagers" figurait "Elle fait toujours tous les travaux ménagers". L'exemple a été remplacé par "j'étais occupé à faire des travaux ménagers quand on a sonné à la porte". Pour l'entretien de la maison, le dictionnaire évoquait  "Martin" qui "pour garder une fille comme Tania heureuse, devait faire quelque chose de bien". L'exemple a été mis à jour avec "j'admets librement être une personne qui entretient la maison".

Le dictionnaire accorde également dans ses illustrations une vie professionnelle aux femmes, qui peuvent ainsi être "membres d'une main-d'œuvre ou d'une équipe professionnelle" et "avec leur argent", "acheter une maison et envoyer deux enfants à l'université".

Maria Beatrice Giovanardi, l'auteure de la pétition à l'origine de ces changements, avait demandé à l'éditeur du dictionnaire de supprimer toutes les expressions et définitions qui "discriminent et traitent les femmes avec condescendance" ainsi que celles qui "évoquent la propriété des femmes par les hommes". La pétition, qui avait recueilli plus de 30000 signatures, a également affirmé de manière controversée que la "femme transgenre" devrait être utilisée comme exemple dans la définition, afin de s'assurer qu'elle est "représentative des minorités". Elle s’est dite "très satisfaite"des changements et a estimé que la campagne avait atteint 90% de ses objectifs.

Les dernières
actualités