Rentrée littéraire 2020

Le Femina dévoile ses premières sélections 2020

Oriane Jeancourt-Galignani - Photo BARSACQ

Le Femina dévoile ses premières sélections 2020

Le jury du Femina, par la voix de Josyane Savigneau, a annoncé lundi 14 septembre deux listes composées de 18 romans français et 15 romans étrangers.

Par Isabel Contreras,
Créé le 14.09.2020 à 18h28,
Mis à jour le 15.09.2020 à 18h07

Dix-huit romans français et quinze romans étrangers composent les premières sélections du prix Femina 2020.

Parmi les français figurent Une piscine dans la désert de Diane Mazloum (JC Lattès), déjà sélectionné par le Renaudot ou le Médicis, et Amrita de Patricia Reznikov, en lice également pour le Renaudot.

Chez les étrangers, les jurées ont apprécié des romans déjà applaudis par la critique, comme Sublime royaume de Yaa Gyasi (Calmann-Lévy) ou Betty de Tiffany McDaniel (Gallmeister), lauréate du prix Fnac du roman.

Les prochaines sélections auront lieu les 2 et 23 octobre, avant la remise des prix prévue le 3 novembre.

Romans français
  • Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la littérature de Didier Blonde ("l'Arbalète", Gallimard)
  • Héritage de Miguel Bonnefoy (Rivages)
  • Saturne de Sarah Chiche (Seuil)
  • Barocco Bordello, de Thierry Clermont (Seuil)
  • Le tailleur de Relizane d'Olivia Elkaïm (Stock)
  • La femme-écrevisse d'Oriane Jeancourt-Galignani (Grasset)
  • Nature humaine de Serge Joncour (Flammarion)
  • Chavirer de Lola Lafon (Actes Sud)
  • Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
  • Un jour ce sera vide de Hugo Lindenberg (Bourgois)
  • Quitter Madrid de Sarah Manigne (Mercure de France)
  • Une piscine dans le désert de Dianne Mazloum (JC Lattès)
  • Sous le ciel des hommes de Diane Meur (Sabine Wespieser)
  • Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La manufacture de livres)
  • Amrita de Patricia Reznikov (Flammarion)
  • Une bête aux aguets de Florence Seyvos (L'Olivier)
  • Vladisvostok circus d'Elisa Shua Dusapin (Zoé)
  • La belle lumière d'Angélique Villeneuve (Le Passage).

Romans étrangers
  • Eliete, la vie normale de Dulce Maria Cardoso, traduit par Elodie Dupeau (Chandeigne)
  • American dirt de Jeanine Cummins, traduit par Françoise Adelstain et Christine Auché (Philippe Rey)
  • Les lionnes de Lucy Ellmann, traduit par Claro (Seuil)
  • Sublime royaume de Yaa Gyasi, traduit par Anne Damour (Calmann-Lévy)
  • Les graciées de Kiran Millwood Hargrave, traduit par Sarah Tardy (Robert Laffont)
  • Aria de Nazanine Hozar, traduit par Marc Amfreville (Stock)
  • Ce que je ne veux pas savoir et Le coût de la vie de Deborah Levy, traduits par Céline Leroy (Sous-Sol)
  • Poison florilegium de Annalena McAfee, traduit par Sarah Tardy (Belfond)
  • Apeirogon de Colum McCann, traduit par Clément Baude (Belfond)
  • Betty de Tiffany McDaniel, traduit par François Happe (Gallmeister)
  • Le dernier interview de Eskhol Nevo, traduit par Jean-Luc Allouche (Gallimard)
  • Retour à Martha's Vineyard de Richard Russo, traduit par Jean Esch (Quai Voltaire)
  • Patagonie Route 203 d'Eduardo Fernando Varela, traduit par François Gaudry (Métailié)
  • Nickel Boys de Colson Whitehead, traduit par Charles Recoursé (Albin Michel).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités