Proclamation

Le Festival international de géographie 2021 remet ses prix

Luc Bronner, lauréat du prix Amerigo Vespucci, lors de la 32e édition du Festival international de géographie. - Photo ©CÉCILIA LACOUR/LH

Le Festival international de géographie 2021 remet ses prix

La manifestation, qui s'est déroulée à Saint-Dié-des-Vosges du 1er au 3 octobre, a distingué cinq ouvrages à travers ses prix Amerigo Vespucci et son nouveau Prix du livre de géographie des lycées et élèves de classes préparatoires aux grandes écoles. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
à Saint-Dié-des-Vosges,
Créé le 04.10.2021 à 11h43,
Mis à jour le 04.10.2021 à 12h35

Le Festival international de géographie (FIG) de Saint-Dié-des-Vosges, dont la 32e édition a eu lieu du 1er au 3 octobre, a remis ses prix Amerigo Vespucci samedi 2 octobre. Quatre lauréats ont été récompensés dans trois catégories. 

Le journaliste et auteur Luc Bronner a reçu le prix Amerigo Vespucci dans la catégorie "littérature" pour Chaudun la montagne blessée (Seuil, 2020, à paraître en poche le 14 octobre chez Points). Ce roman reconstitue l'histoire de l'ancienne commune de Chaudun, dans les Hautes-Alpes. Vendu par ses habitants à l'administration des Eaux et forêts en 1895, ce village de montagne est désormais abandonné. Au fil du temps, la vallée dans laquelle il se situe est surexploitée par l'excès de population et de bêtes à nourrir, laissant la nature environnante exsangue. "Nous couronnons un beau livre et un grand auteur qui a réussi le pari nous embarquer dans un marche d'une irrésistible beauté", a salué le jury. 

Dans la catégorie "jeunesse", le jury a attribué le prix à l'unanimité à Julieta Canepa, Pierre Ducrozet et à l'illustrateur Stéphane Kiehl pour Je suis au monde : habiter autrement la planète (Actes Sud Junior, mars 2021). Dans ce documentaire "qui permet de réfléchir, espérer et s'émerveiller grâce à une écriture sensible et poétique" selon les membres du jury, les auteurs plongent dans la biodiversité et le monde du vivant, offrant une réflexion sur la place de l'être humain dans cet ensemble. Leur parcours propose une immersion poétique et scientifique dans la barrière de corail, la jungle amazonienne, le marché de Barcelone, la banquise ou encore le continent de plastique. 

Deux bandes dessinées récompensées

Deux "livres superbes" ont été distingués ex-æquo dans la catégorie "BD géographique" : Cent mille ans, Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires de Pierre BonneauGaspard D'Allens et Cécile Guillar (Le Seuil/Revue dessinée, 2020) et Roi du vent : un Gascon en Patagonie de Fabien Tillon et Gaël Remise (La boîte à bulles, février 2021). Cent mille ans, par ailleurs récompensé d'un Prix du livre du réel 2021, relate le chantier pharaonique de la construction du site d'enfouissement de Bure ainsi que l'opposition des habitants des lieux. Roi du vent retrace, quant à lui, le voyage de l'explorateur Antoine de Tounens. En 1860, il quitte la France pour l'Amérique du Sud et mène une guerre au nom des Mapuches, une communauté qui subit l'oppression du gouvernement chilien. 

Enfin, la manifestation a remis son premier Prix du livre de géographie des lycées et élèves de classes préparatoires aux grandes écoles. Il a été attribué à Sylvie Lasserre pour Voyage au pays des Ouïghours : de la persécution invisible à l'enfer orwellien (Hesse, 2020), un titre consacré à cette minorité turcophone et musulmane victime d'une impitoyable répression de la part du gouvernement chinois.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités