Le livre au top des produits culturels en 2015 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 05.02.2016 à 00h49 (mis à jour le 08.02.2016 à 11h15) Consommation

Le livre au top des produits culturels en 2015

Sébastien Rouault, chef du secteur Livre à GFK lors de la Conférence Entertainment au Palais Brongniart - Photo V. THOMAS

L'institut GFK a fait le bilan chiffré de la consommation des produits culturels en France en 2015. En renouant avec la croissance, le secteur du livre consolide sa position de leader devant les jeux vidéos, la vidéo et la musique.

Lors de sa conférence annuelle sur le secteur du loisir et du divertissement, jeudi 4 février à Paris, l'Institut GFK a dévoilé ses données et analyses sur le bilan de l'année 2015.

Des quatre produits culturels vendus en magasin ou distribués au format numérique, le livre reste toujours leader avec, d'après GFK, 4,06 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+ 1,5 %), loin devant les jeux vidéos (en forte hausse), la vidéo (seul secteur qui enregistre un déclin de ses ventes) et la musique (qui retrouve pour la première fois un peu de croissance).

Au total, les Français ont dépensé 7,67 milliards d'euros en produits culturels, soit un rebond de 2,5 %. C'est la première fois depuis 2008 que le secteur regagne la confiance des consommateurs.

Le numérique n'a pas les mêmes effets

GFK a présenté un à un les secteurs en analysant les raisons de leurs performances ou contre-performances. Le jeu vidéo bénéficie d'une nouvelle génération de consoles. La musique profite de l'envol du streaming. La vidéo ne récolte pas encore les fruits de la diffusion numérique même si elle continue de progresser. Pour tous ces types de produits, le bien physique décline en part de marché, ne représentant que la moitié ou les deux tiers des achats.

Le livre se distingue en étant le seul produit culturel pour lequel le format numérique demeure marginal, et ce jusque dans les supports (4 % de foyers équipés de liseuses seulement contre  41% pour les tablettes ou 8 % pour les phablettes). Le livre numérique n'a enregistré selon GFK que 79 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, soit une hausse de + 24%. Avec un million d'acheteurs, chiffre stable qui prouve que l'intérêt ne grandit pas chez les Français, il ne progresse légèrement que grâce à une augmentation de 30% du nombre des ventes (10,7 millions d'unités).

La France, bonne élève en Europe

Dans le livre imprimé, porté par la fiction et la bande dessinée, la France apparaît en forme parmi les pays européens étudiés par GFK, en dépit des attentats du 13 novembre 2015 qui ont clairement freiné le rythme des ventes.

L'Espagne et les Pays Bas, la devancent avec respectivement + 5 % et + 4,3 %. En Italie, la croissance n'est que de 0,8%, alors que l'activité recule en Suisse (-5,7 %), en Allemagne et en Pologne (-1,7 %) tandis qu'elle stagne en Belgique et au Portugal.

Selon le bilan de GFK, un Français sur deux a acheté un livre l'an dernier. 42 % des achats ont été réalisés dans une librairie (pour le conseil, la proximité et le plaisir selon une étude qualitative parallèle menée par l'institut).

10 livres sur les 20 produits culturels les plus vendus

Le bilan GFK fait aussi apparaître que 10 des 20 produits culturels les plus vendus en 2015 étaient des livres, contre  4 jeux vidéos, 3 vidéos de films et 4 albums de musique. Trois produits ont dépassé le million d'unités vendus au cours de l'année. Astérix surclasse en nombre d'exemplaires les jeux vidéos FIFA 2016 et Call of Duty.

Après une si belle année, Sébastien Rouault, chef du groupe livre chez GFK, a évoqué l'année 2016. "Deux événements –l'Euro 2016 et les Jeux Olympiques – vont avoir un impact sur le marché, en captant du temps de loisirs. Or, pour lire, il faut avoir du temps. Mais la croissance du marché du livre devrait se poursuivre en 2016."



close

S’abonner à #La Lettre