Librairie

Le Millefeuilles limousin sort des cuisines

Le Millefeuilles limousin sort des cuisines

Dans le cadre du contrat de progrès pour l'économie du livre, l'association des libraires indépendants du Limousin (Alil) a concocté un journal papier qui souhaite faire entendre la voix de la bibliodiveristé au plus grand nombre.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 07.10.2013 à 18h32,
Mis à jour le 10.10.2013 à 23h00

A partir du 7 octobre, les lecteurs limousins pourront compter sur une nouvelle publication papier pour débroussailler le monde du livre. Réalisé par l'Alil (Association des libraires indépendants du Limousin) Millefeuilles souhaite en effet être une "incitation à la découverte", à la fois des librairies de la région et de "ces belles pages qui ont su toucher le coeur et l'esprit de vos libraires préférés", comme le revendique l'éditorial du premier numéro.

Sous la houlette de Cyril Malagnat, qui dirige Rev'en pages à Limoges et qui a endossé pour l'occasion le rôle de rédacteur en chef, le journal propose, sur 12 pages, une demi-douzaine de rubriques. Il s'ouvre ainsi sur un portrait de Patrick Sobral, auteur de la BD Les Légendaires et qui vit en Limousin. S'ensuivent un zoom sur un blog de littérature jeunesse, les traditionnels coups de coeur des libraires, un agenda des rencontres, un point chiffré sur l'économie du livre, une rubrique occitane et une interview de Jean-Marie Borzeix, ancien directeur de France Culture et de Télérama.

Aérée et claire, la maquette contribue à rendre très accessible le magazine. "Nous nous sommes inspirés de ce que fait la concurrence, comme les consumers magazines des grandes enseignes, qui s'adressent à un large public. Nous voulons que tout le monde puisse s'emparer de Millefeuilles, qui se veut avant tout une publication enthousiaste et dynamique et non un bureau des plaintes", explique Cyril Malagnat.

Gratuit, Millefeuilles est disponible dans les 13 librairies adhérentes à l'association. Charge aux libraires d'essaimer ensuite dans des endroits stratégiques, comme les commerces et les institutions. Un site Internet accompagne également la sortie papier, qui propose notamment un jeu concours afin de gagner des exemplaires de la publication et 10 livres offerts par les libraires de la région.

Entièrement financé par le contrat de progrès pour l'économie du livre en Limousin, ce premier numéro a coûté 6 000 euros. Toujours dans ce cadre, un deuxième numéro devrait suivre. "Mais, à terme, Millefeuilles doit pouvoir trouver son propre réseau de financement, via des recettes de publicités par exemple", anticipe Cyril Malagnat. Optimiste, le libraire voit aussi des perspectives d'avenir dans une diffusion élargie à d'autres régions.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités