Le Pari des libraires invite les lecteurs à devenir #Librairedunjour | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 28.05.2019 à 16h37 (mis à jour le 28.05.2019 à 17h00) Manifestation

Le Pari des libraires invite les lecteurs à devenir #Librairedunjour

La 5e édition du Pari des libraires, parrainée par Enki Bilal, débute le 14 juin. - Photo ALEXIANE GUCHEREAU/LH

La 5e édition du Pari des libraires, parrainée par Enki Bilal, aura lieu le 14 juin à partir de 16 heures. L’association Paris libraires a lancé à cette occasion une campagne participative sur les réseaux sociaux, #Librairedunjour.
 

Le Pari des libraires, manifestation parrainée cette année par Enki Bilal, aura lieu le 14 juin à partir de 16 heures et jusqu’à la tombée de la nuit. Plus de 100 librairies indépendantes parisiennes participent à cette manifestation, qui vise à promouvoir les librairies indépendantes et les librairies de quartier.
 
La campagne participative sur les réseaux sociaux #Librairedunjour a déjà été lancée à la mi-mai avec des lecteurs adultes ou enfants, célèbres ou anonymes posent ainsi avec leur livre coup de cœur.

 
La manifestation est orchestrée par l’association Paris libraires, créée en 2012 à l’initiative des libraires parisiens pour promouvoir l’achat de livres dans les librairies indépendantes. Constatant que c’est à Paris que le taux de pénétration de la vente en ligne est le plus fort alors que c'est la ville où y a le plus grand nombre de librairies au monde, l’association a donc mis en ligne une plateforme Web qui redirige les lecteurs vers les librairies où ils pourront trouver le livre qu’ils cherchent.


Le parrain de l’édition, Enki Bilal, a rappelé lors de la conférence de presse son attachement aux librairies qui "font partie de son parcours"  professionnel. Il tient lorsqu’il s’arrête dans une librairie à ce qu’il y ait un temps d’échange avec ses lecteurs avant de dédicacer un ouvrage. Face à l’"inquiétude" suscitée par l’usage du numérique, il appelle à "être conscient" que la culture est essentielle et alerte sur le déficit de transmission lié à l'arrivée du numérique en rappelant que le livre reste "un moyen de transmettre" important.
close

S’abonner à #La Lettre