Le poète québécois Claude Beausoleil est mort | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 30.07.2020 à 12h17 (mis à jour le 30.07.2020 à 13h01) disparition

Le poète québécois Claude Beausoleil est mort

Claude Beausoleil - Photo SARIOKACOMMONS - CC BY-SA 4.0

Figure de la scène littéraire de la province canadienne, lauréat du prestigieux prix Heredia de l'Académie française, l'artiste est décédé le 24 juillet à l'âge de 71 ans.

Le poète québécois Claude Beausoleil, auteur d'une soixantaine d'ouvrages et lauréat du prestigieux prix Heredia de poésie classique de l'Académie française, s'est éteint le 24 juillet, à l'âge de 71 ans, a annoncé son éditeur français, Le Castor Astral. Il souffrait depuis plusieurs mois d'un cancer.

Ses œuvres sont traduites dans une douzaine de langues. Son dernier ouvrage paru dans l'Hexagone, Nezahualcoyotl, prince, poète, architecte et philosophe (V. Rougier, 2018), retraçait en vers la vie d'un dirigeant des acolhuas, peuple sœur des aztèques. Le poète fut aussi traducteur, romancier et essayiste. Il est notamment l'auteur d'une étude de l'oeuvre d'Oscar Wilde, Pour l’amour du Beau (Castor Astral, 2001).

Claude Beausoleil a continué à écrire jusqu'à son dernier souffle, rapporte le site La Presse. Quatre recueils de l'artiste sont encore dans les cartons de son éditeur canadien, les Ecrits des forges.

"Il transportait le Québec partout"

Grand ambassadeur de la poésie québécoise à l'international, décoré de l’Ordre des francophones des Amériques, Claude Beausoleil était également membre de l’Académie Mallarmé de poésie, qui n’avait accueilli en son sein qu’un seul autre Québécois, Gaston Miron. Il fut également le directeur de la revue de création poétique Lèvres urbaines.

"Le coup est dur, s'émeut l’écrivain et critique Stéphane Despatie dans les colonnes de La Presse. C’était un écrivain québécois au statut national et international. Il faisait le pont entre les pays et les générations. Il transportait le Québec partout. Il a tant fait pour la poésie. Il était de toutes les révolutions poétiques au Québec, comme chef de file. C’était un homme de vérité. Toute fausseté, pour lui, était grave. Il était un être lumineux."

"La mort brutale de Claude Beausoleil est une perte immense pour toute la littérature francophone. Tant de souvenirs avec lui, son humour, sa franchise et son talent. Il semblait survoler la vie dans un rêve éveillé permanent", a réagi, sur Twitter, le journaliste Emmanuel Khérad, animateur de l'émission "La librairie francophone" sur France Inter.

Le Marché de la poésie lui rendra hommage place Saint-Sulpice, à Paris, le 21 octobre.
close

S’abonner à #La Lettre