Le Prix des libraires Payot 2019 sacre Eric Richer, Richard Powers et Nicolas Offenstadt | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 29.05.2019 à 17h49 (mis à jour le 29.05.2019 à 18h00) Proclamation

Le Prix des libraires Payot 2019 sacre Eric Richer, Richard Powers et Nicolas Offenstadt

Eric Richer, Richard Powers et Nicolas Offenstadt - Photo DR

Le Prix des libraires Payot récompense cette année La Rouille d'Eric Richer en littérature francophone (Ed. de l'Ogre) et L'arbre-monde de Richard Powers en littérature traduite (Le Cherche Midi). Nicolas Offenstadt a été récompensé pour son essai, Le pays disparu (Stock).

Le jury de la deuxième édition du Prix des Libraires Payot 2019 récompense cette année trois ouvrages parus entre septembre 2018 et mars 2019 dans trois catégories, contre deux l'an dernier. Le prix de l'essai, remporté par Nicolas Offenstadt est une innovation de l'édition 2019.

En littérature francophone, c'est le romancier Eric Richer qui a été primé pour La Rouille, premier roman paru en 2018 aux Editions de l'Ogre. Le roman a été préféré à Nino dans la nuit de Capucine et Simon Johannin (Allia, janvier 2019) et Tu crèveras comme les autres de Denis Cheynet (éditions rue Fromentin, octobre 2018).

En littérature traduite, L'arbre-monde de Richard Powers (Le Cherche midi, septembre 2018), déjà distingué par le Grand prix de littérature américaine 2018 et le Prix Pulitzer de la fiction 2019, a été récompensé. Les finalistes de la catégorie étaient Jón Kalman Stefánsson pour Ásta, paru chez Grasset en 2018 et Un gentleman à Moscou d'Amor Towles (Fayard,2018)

Le premier lauréat de la catégorie "Essais" est Nicolas Offenstadt pour Le pays disparu. Sur les traces de la RDA, paru chez Stock en septembre 2018. Il devance donc le Tour de France littéraire: le monde du livre à la veille de la révolution de Robert Darnton (Gallimard, 2018) et à L'intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle, anatomie d'iun antihumanisme radical d'Eric Sadin (L'Echappée, 2018)  

Le jury, composé d'environ 200 libraires, a souhaité avec ces trois catégories récompenser des ouvrages à la fois "orienté vers le bonheur de lecture du plus grand nombre" et à révéler "un titre qui serait resté injustement méconnu". En récompensant cette année un essai, les libraires entendent "souligner une tendance de fond". Les prix seront remis le 6 juin à la librairie Payot de Genève.
close

S’abonner à #La Lettre