Prix littéraire

Le Prix Sade 2021 dévoile ses lauréats

Photo EMMANUEL PIERRAT

Le Prix Sade 2021 dévoile ses lauréats

Les distinctions ont été remises le 2 octobre lors d’une cérémonie qui célébrait le vingtième anniversaire du prix. Le jury a couronné de manière posthume Esparbec et rendu hommage à Guillaume Dustan.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 04.10.2021 à 12h24,
Mis à jour le 04.10.2021 à 13h00

Le jury du Prix Sade s’est réuni samedi 2 octobre 2021 pour révéler ses lauréats, à la Galerie Suzanne Tarasieve à Paris. Pour ses vingt ans, le Prix Sade 2021 a été attribué à deux romans autour de la sexualité féminine : Manger Bambi de Caroline de Mulder (Gallimard) et Princesse Johanna de Léo Barthe (La Musardine), deux romans qui se font écho autour de la domination et de la soumission comme voies d'émancipation féministe.

Manger Bambi suit une leader d'un gang d'adolescentes zonardes, Bambi, 15 ans, qui utilise les sites de sugardating pour sortir de la précarité. Loin de se laisser séduire par des hommes plus âgés, elle se défend avec force contre les violences auxquelles elle est exposée quotidiennement. Le roman "est une réflexion sur la violence féminine, un anti-conte de fée trash à l'ère Tinder, mais aussi un roman d'une grande force sur les relations complexes - et parfois dévoyées - mère-fille." précise l'éditeur. Manger Bambi a reçu le prix Transfuge du meilleur polar francophone 2021. 

Publié en septembre, Princesse Johanna retrace l'histoire de la jeune Isa, aveuglée par son amour pour Philippe, accepte d'être conduite au haras de madame Vérone pour y subir un dressage. Initiée au monde fétichiste des pony-girls, elle y devient la princesse Johanna, la plus docile des pensionnaires. Mais son amant finit par l'abandonner à son sort. Que vaut désormais cette servitude sans l'amour fou qui l'a poussée à accomplir ces sacrifices ?

Le jury a également décidé d’attribuer, un Grand Prix Sade aux Œuvres complètes, Tome 1 et Tome 2 d’Esparbec (La Musardine). Considéré comme "le dernier des pornographes" par Jean-Jacques Pauvert, Esparbec a signé plus de 170 romans de gare depuis les années 1980 et a publié une cinquantaine d'autres chez La Musardine, qui publie ses œuvres complètes depuis mai. 

Lors de la cérémonie de remise du prix, le jury a rendu hommage à l'écrivain Guillaume Dustan à l’occasion de la parution du volume Œuvres II (P.O.L.)  et à la femme de lettres Gabrielle Wittkop-Ménardeau, dont son dernier ouvrage Hemlock, à travers les meurtrières est réédité chez Quidam éditeur. 

Présidé par Emmanuel Pierrat, le jury du prix Sade 2021 est composé de François Angelier, Philippe Brenot, Sarah Chiche, Octavie Delvaux, Anne Hautecoeur, Catherine Robbe-Grillet, Jean Streff, Laurence Viallet. Cette année, le prix est doté d’une œuvre inédite de Jean-Pierre Fleury intitulée L’ogre et sa proie
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités