Le prix Simone Veil 2018 distingue Yan Lan | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 25.05.2018 à 14h56 (mis à jour le 25.05.2018 à 15h00) Proclamation

Le prix Simone Veil 2018 distingue Yan Lan

Yan Lan - Photo OLIVIER MARTY / ALLARY ÉDITIONS

La directrice francophile de la banque Lazard en Chine a été récompensée pour son récit Chez les yan, une famille au cœur d'un siècle d'histoire chinoise, paru chez Allary.

Le prix Simone Veil 2018 a été attribué, vendredi 25 mai, à Yan Lan pour Chez les yan, une famille au cœur d'un siècle d'histoire chinoise, paru en octobre chez Allary. 

Yan Lan, directrice de la banque Lazard en Chine, a écrit en français ce récit qui traverse les transformations de la Chine du début du XXe siècle aux années 2010 à travers la saga familiale des Yan. Le grand-père, communiste et agent secret, le père, diplomate et interprète personnel de Mao épouse une diplomate. Leur vie bascule lorsque le fils, Lan a 9 ans : les Gardes rouges débarquent et mettent en prison tous les membres de la famille, accusés de trahison.

En parallèle, le prix Coup de cœur du jury 2018 a distingué Séverine Auffret pour Une histoire du féminisme (l’Observatoire) tandis que le prix de la Mairie du 8e arrondissement a été remis à Marion Van Renterghem pour Angela Merkel, l’ovni politique (Les Arènes).

Le prix Simone Veil récompense un ouvrage écrit par une femme (roman, essai, histoire) ayant comme intérêt principal de faire connaître ou de révéler une ou des femmes marquantes, engagée(s) ou non, de leur époque. Il doit faire écho à la personnalité de Simone Veil.

En 2017, cette récompense littéraire a été attribué conjointement à Theresa Révay pour son roman La vie ne danse qu’un instant (Albin Michel) et Sabine Melchior-Bonnet pour son essai, Les grands hommes et leur mère: Louis XIV, Napoléon, Staline et les autres (Odile Jacob).
close

S’abonner à #La Lettre