Roman/France 3 juin Olivia Ruiz

La commode qui donne son titre à ce premier roman de l'auteure-compositrice-interprète Olivia Ruiz, c'est un meuble tout simple, dont elle a hérité à la mort de Pepita. Pepita, c'était une femme de convictions, engagée, une « rouge », républicaine espagnole réfugiée dans le sud de la France, dont le fils, Rafael, retourné au pays pour continuer la lutte contre le fascisme, a été assassiné par un général franquiste. Auparavant, il avait fait la connaissance, à Toulouse, de Rita, l'une des trois filles d'une famille elle aussi républicaine exilée, et ils s'étaient aimés passionnément. Par la suite, même mariée à André, Rita n'a jamais oublié Rafael, d'autant que sa fille, Cali, est de lui.

Toute cette histoire, Rita ne l'avait jamais révélée. Elle la conservait enfouie à travers des documents, rangés dans les tiroirs de sa fameuse commode. Mais maintenant qu'elle est morte à son tour, c'est sa petite-fille qui exhume les secrets de son Abuela, laquelle les raconte elle-même grâce à la magie du roman.

Entrée réussie en littérature pour Olivia Ruiz avec ce roman tendre et passionné, sans doute nourri de sa propre histoire familiale.

Olivia Ruiz
La commode aux tiroirs de couleurs
Lattès
Tirage: 80 000 ex.
Prix: 19,90 euros ; 208 p.
ISBN: 9782709666947





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités