Le statut corrigé des correcteurs | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 25.01.2019 - 1 commentaire Travailleurs à domicile

Le statut corrigé des correcteurs

Manifestation des correcteurs précaires pour leur statut le 9 janvier 2018, en face du SNE sur le boulevard Saint-Germain. - Photo OLIVIER DION

Les entreprises d'édition et les travailleurs à domicile ont trois ans pour tester un nouveau cadre réglementaire qui clarifie leurs relations. _ par Hervé Hugueny

Démarrée au printemps 2016 par une pétition qui dénonçait la précarité de leurs conditions de travail, ponctuée de manifestations ciblées autour d'événements littéraires ou professionnels, la campagne des travailleurs à domicile (TAD) pour obtenir une amélioration de leur situation a débouché sur un résultat concret. Fin décembre, le Syndicat national de l'édition (SNE) et une partie des syndicats

Lire la suite (6 530 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Commentaire récent

“ Merci pour cet article. Pour connaître les raisons du refus de signer de la CGT, cliquer sur ce lien : https://www.correcteurs-cgt.fr/accord-tad-edition-_r_12_a_133.html La CGT a également publié u... ” Guillaume il y a 5 mois à 11 h 06
close

S’abonner à #La Lettre