L'écrivain Tomás Eloy Martínez est mort

Tomás Eloy Martínez ©DR

L'écrivain Tomás Eloy Martínez est mort

L'auteur de Santa Evita, le roman argentin le plus traduit dans le monde, est décédé à l'âge de 75 ans des suites d'une longue maladie.

Par Mylène Moulin,
avec mmo,
Créé le 01.02.2010 à 00h00,
Mis à jour le 01.02.2010 à 00h00

L'écrivain argentin Tomás Eloy Martínez est décédé à l'âge de 75 ans des suites d'un cancer, a indiqué le site web du journal La Nación.

Ecrivain, journaliste et professeur, il est l'auteur de Santa Evita (paru en français chez Robert Laffont), une biographie romancée de la femme de Juan Perón qui prend comme point de départ l'histoire de sa dépouille, embaumée pour être exposée à la foule puis volée par des militaires en 1955.

Tomás Eloy Martínez a également publié en France Le roman de Perón (Robert Laffont) qui raconte la vie du défunt président argentin et Le chanteur de tango, paru en 2006 chez Gallimard.

Exilé à Caracas au Venezuela pendant la dernière dictature argentine (1976-1983), il y a fondé le journal El Diario.

Ami de l'écrivain colombien Gabriel García Márquez, il a participé à la création du Mouvement pour un nouveau journalisme ibéro-américain.

Depuis 1996, il travaillait comme chroniqueur pour plusieurs grands titres de la presse internationale tels que le New York Times, El País et La Nación.
01.02 2010

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités