Les cinq lauréats 2018 des National Book Awards | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 15.11.2018 à 18h34 (mis à jour le 15.11.2018 à 19h00) Etats-Unis

Les cinq lauréats 2018 des National Book Awards

Sigrid Nunez

La National Book Foundation a dévoilé les gagnants dans chacune des catégories du prix : fiction, traduction, non-fiction, jeunesse et poésie.
 

Lors d’un diner de gala à New York, mercredi 14 novembre, la National Book Foundation a remis les 69es National Book Awards aux auteurs lauréats dans les catégories fiction, traduction, non-fiction, jeunesse et poésie.

The Friend, de Sigrid Nunez (Riverhead Books/Pengun Random House) remporte le prix dans la catégorie Fiction. L’héroïne de Sigrid Nunez hérite d’un chien à la mort de son meilleur ami et mentor. Les premiers livres de Sigrid Nunez ont été traduits chez Flammarion, 13e note et Rue Fromentin.

The Emissary, de Yoko Tawada, traduit par Mararet Mitsutani ( New Directions Publishing) est le gagnant dans la catégorie Littérature étrangère. Le livre met en scène un lieu isolé du monde dans lequel les enfants sont atteints d’un mal irréversible après une catastrophe naturelle. La romancière japonaise, qui vit à Berlin depuis 2006, écrit à la fois en japonais et en allemand.

The New Negro. The life of Alain Locke, de Jeffrey C. Stewart (Oxford University Press) est le lauréat dans la catégorie Non-fiction. L’auteur enseigne les "black studies" à l’université de Santa Barbara (Californie) et livre une "biographie définitive" d’Alain Locke, philosophe et mécène afro-américain célèbre pour ses écrits sur la Harlem Renaissance.

The Poet X, premier roman de la poétesse et slameuse Elizabeth Acevedo (HarperTeen/ HarperCollins Publishers) est couronné dans la catégorie Littérature pour les jeunes adultes. Il met en scène une jeune fille qui découvre dans le slam le moyen de comprendre la religion de sa mère et son propre rapport au monde.

Indecency, de Justin Phillip Reed (Coffee House Press) reçoit le prix dans la catégorie Poésie. L’auteur, qui vit à Saint Louis, y utilise le langage comme "une exploration de l’injustice et une critique de la suprématie blanche et de l’ordre social dominant".

Parallèlement, ont été remis deux médailles pour "service rendu à la communauté des lettres américaines" : l’une à Doron Weber, vice-président de la Fondation Alfred P. Sloan, et l’autre à la romancière chilienne Isabel Allende.
close

S’abonner à #La Lettre