Edition

Les impressions de "Qui a trahi Anne Frank ?" suspendues aux Pays-Bas

Les impressions de "Qui a trahi Anne Frank ?" suspendues aux Pays-Bas

Anne Frank - Photo Stichting Amsterdam/DR

Les impressions de "Qui a trahi Anne Frank ?" suspendues aux Pays-Bas

L'éditeur néerlandais souhaite vérifier la véracité de l'enquête avant de lever cette suspension temporaire, a-t-il annoncé dans un courriel envoyé à ses auteurs. Depuis sa parution en janvier, l'enquête autour de la mort d'Anne Frank suscite quelques réticences des spécialistes de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et de l'Holocauste.

J’achète l’article 1.5 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 02.02.2022 à 15h21

L'éditeur néerlandais Ambo Anthos suspend temporairement les impressions de l'enquête Qui a trahi Anne Frank ?, signée de la Canadienne Rosemary Sullivan. La maison d'édition souhaite vérifier la véracité de l'enquête avant de prendre une décision, a-t-elle annoncé dans un courriel envoyé à ses auteurs. "Une position plus critique aurait pu être adoptée ici [...] Nous attendons les réponses de l'équipe de recherche aux questions qui ont été soulevées", a écrit Tanja Hendriks, l'éditrice et directrice d'Ambo Anthos Publishers, dans le courriel, rapporte le New York Times.

Publié par HarperCollins, l'ouvrage retrace l'enquête autour de la mort d'Anne Frank. L'adolescente et sept autres juifs ont été découverts puis déportés par les nazis le 4 août 1944, après s'être cachés pendant près de deux ans dans une pièce secrète au bord d'un canal à Amsterdam. Des spécialistes de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et de l'Holocauste critiquent vivement le contenu de l'ouvrage. C'est notamment le cas de la fondation créée par le père d'Anne Frank, le Fonds Anne Frank, basé à Bâle.

L'enquête a été dirigée par un détective du FBI à la retraite et une équipe internationale de scientifiques, historiens et de policiers. Sur une trentaine de scénarios possibles, elle conclut qu'Arnold van den Bergh, un notaire juif d'Amsterdam, était très probablement l'informateur qui a révélé aux nazis l'emplacement de la famille. Le livre soutient que le suspect avait accès à une liste de Juifs d'Amsterdam en fuite, établie par le Conseil juif de la ville.

Tiré à 23 000 exemplaires en France, Qui a trahi Anne Frank ? s'est classé 23e dans le Top 50 non-fiction de GfK pour la semaine de sa sortie.

Les dernières
actualités