Les libraires de livres anciens appellent au boycott d’Abebooks | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 05.11.2018 à 18h27 (mis à jour le 05.11.2018 à 19h00) International

Les libraires de livres anciens appellent au boycott d’Abebooks

Près de 300 libraires de la Ligue internationale de la librairie ancienne ont retiré leur catalogue de la plateforme de vente en ligne Abebooks pour protester contre une suppression "arbitraire" des comptes de leurs confrères situés en République tchèque, Hongrie, Corée du Sud et Russie, à partir du 30 novembre.

Plus d’1,8 million de livres ont été retirés de la plateforme de vente en ligne Abebooks, lundi 5 novembre, à l’initiative des libraires membres de la Ligue internationale de la librairie ancienne (Lila). Désigné sous l’expression "Banned Booksellers Week" sur les réseaux sociaux, le mouvement de protestation s’élève contre la décision de la plateforme appartenant à Amazon de supprimer les comptes des libraires situés en République tchèque, Hongrie, Corée du Sud et Russie, à partir du 30 novembre.
 
Lundi, près de 300 librairies du monde entier ont rejoint la liste de diffusion interne de la Lila et manifesté leur soutien en retirant leur catalogue du site d’Abebooks. En France, le Syndicat national de la librairie ancienne et moderne (Slam), présidé par Henri Vignes, a appelé ses adhérents à suspendre "provisoirement" leurs comptes et à privilégier les services de la société Livre-Rare-Book basée à Lyon.
 
Le président du Slam dont la librairie Vignes a retiré plus de 20 000 livres de la plateforme a également précisé que "Sally Burdon, présidente de la Lila, a rendez-vous mercredi 7 novembre avec les responsables d’Abebooks pour entendre leurs explications".
 
Une vingtaine de librairies françaises ont manifesté leur soutien à la mobilisation internationale: Le Pélican Noir, Le Feu Follet et la Librairie Christian Chaboud, situées dans le 5e arrondissement de Paris, ont chacune extrait 50000, 27800 et 20000 de leurs livres du site Abebooks. A Vendôme, les librairies Knuf Rare Books et L’Encrivore se sont mobilisées à hauteur de 23300 et 9500 livres. On trouve également la Librairie In-Quarto (Marseille), Les Oies Sauvages (Pontault-Combault, en Seine-et-Marne) ou encore la Librairie de l’Amateur (Strasbourg) au cœur de la longue liste de leurs confrères de Belgique, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Pays-Bas, Etats-Unis, Australie ou encore du Canada.
close

S’abonner à #La Lettre